Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« courroux »»»

« courroux » dans :
Baïf
1555
~ Doux dédain, douce paix…
Desportes
1573
~ Être chaud et glacé…
de Brach
1576
~ Mais qui pourrait compter…
Catherine Des Roches
1579
~ Belle plutôt les eaux…
Blanchon
1583
~ Le Printemps gracieux… [strophe 5]
Expilly
1596
~ Avant qu’une autre Dame…

~#~














 

Courroux. Ireux ou iré, bouillant, dépité ou dépiteux, noir, ardent, furieux, échauffé, domma­geable, turbulent, dédaigneux, âpre, impétueux, bouillonnant, tempes­tatif ou tempétueux, forcené, rigoureux, terrible, dangereux, enclos, fielleux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 70r° [Gallica, N0050715_PDF_146]
(texte modernisé).

[Courroucé /-ée /-s. Dépit, flots, ire, mer, tristesse.]

[Fellé, c.-à-d. courroucé. Dépit.]























Courrous. Ireus ou iré, bouillant, despité ou despiteus, noir, ardent, furieus, eschaufé, domma­geable, turbulent, desdaigneus, aspre, impetueus, bouillonnant, tempes­tatif ou tempestueus, forcené, rigoureus, terrible, dangereus, enclos, fielleus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 70r° [Gallica, N0050715_PDF_146]
(texte original).

[Courroucé /-ee /-s. Despit, flots, ire, mer, tristesse.]

[Fellé, I. courroucé. Despit.]