Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Magny
sur Gallica :

1557

Les Soupirs

1559

Les Odes

1878

Les Amours

*

Les Soupirs, Paris, 1557.

LES / SOVSPIRS, / D’OLIVIER DE / magny. / […] / a paris, / Pour Vincent Sertenas, tenant sa boutique au Pa- / lais, en la gallerie par ou lon va à la Chancelle- / rie, & en la rue Neufue Nostredame, à l’ensei- / gne sainct Iean l’Euangeliste. / 1557. / avec privilege dv roy.

[Gallica, N0070681]
[PDF_1_122 / 4,7 Mo]

[0] [Pages liminaires] [ff. 1r°-2v° =PDF_2_5]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [f° 1r° =PDF_2] ; un extrait du privilège [f° 1v° =PDF_3] ; un sonnet à Monsieur de Beauregard, Conseiller du Roi, et Secrétaire de ses Finances [f° 2r° =PDF_4] ; un sonnet à Olivier de Magny de Jean de Pardeillan [f° 2v° =PDF_5].

[1] Les Soupirs [176 sonnets] [ff. 3r°-58v° =PDF_6_117]

[05] [1] [1] [sonnet VIII] [PDF_10] Non semper imbres… :
Toujours la peste aux Grecs ne décoche Apollon…

[11] [2] [1] XXIX [PDF_23] Portrait :
Je l’aime bien, pource qu’elle a les yeux…

[16] [2] [2] XLVI [PDF_33] Portrait :
Quand je vois qu’elle écrit, soudain je m’émerveille…

[17] [1] [1] XLVII [PDF_34] Portrait :
Ces beaux cheveux dorés, ce beau front spacieux…

[17] [2] [1] XLVIII [PDF_35] adynata :
J’ai dit cent fois, Pascal, et le veux dire encore…

[23] [2] [1] LXVII [PDF_47] carpe diem :
Vivons, Belle, vivons et suivons notre amour…

[24] [1] [1] LXIX [PDF_48] anadiploses :
Maîtresse, je voudrais, je voudrais bien décrire…

[33] [2] [2] XCIX [PDF_67] adynata :
Doncques il sera vrai qu’un Bâtard médisant…

[35] [1] [1] CIII [PDF_70] antithèses (Pace non trovo…) :
Je cherche paix, et ne trouve que guerre…

[43] [1] [2] CXXXIX [PDF_86] adynata :
Après avoir, PASCHAL, d’une savante main…

[57] [1] [1] CLXXII [PDF_114] Portrait :
Vos célestes beautés, Dame, rendez aux cieux…

[2] Ode à un de ses meilleurs Seigneurs injustement calomnié [ff. 59r°-60r° =PDF_118-120]



En ligne le 28/01/05.
Dernière révision le 11/12/16.


*

Les Odes, Paris, 1559.

les / ODES D’OLI- / VIER DE MAGNY / de cahors / en Quercy. / […] / a paris, / Chez André Wechel, rue sainct Iean de Beau- / uais, à l’enseigne du cheual volant. / 1559 / Auec priuilege du Roy.

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b86096042]
[PDF_1_405 / 30,7 Mo]
Le fichier PDF téléchargé comprend deux pages spécifiant les conditions d’uti­li­sation des contenus de Gallica. Dans la numé­ro­tation ci-dessous des pages PDF, il n’est pas tenu compte de ces deux pages initiales.

[0] Pages liminaires [ff. 1r°-3r° =PDF_11_15]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [f° 1r° =PDF_11] ; le privi­lège du roi signé de « Reims, l’onzième de juin 1557 » [f° 1v° =PDF_12] ; une ode « à Monseigneur d’Avançon Conseiller du Roi en son privé Conseil » [ff. 2r°-3r° =PDF_13_15].

[1] Le premier livre des Odes d’Olivier de Magny Quercinois. [ff. 3v°-37v° =PDF_16_84]

* Au révé­ren­dissime Cardinal Georges d’Armaignac. De la Santé. Ode [39 sizains d’octo­syllabes] [ff. 17r°-22v° =PDF_44_54]

[020] [1] [2] [sizain 20] [PDF_49] innombrables :
De nuit au ciel n’a tant d’étoiles…

[2] Le second livre des Odes [ff. 38r°-81r° =PDF_85_171]

[3] Le troisième livre des Odes [ff. 81v°-129v° =PDF_172_268]

[4] Le quatrième livre des Odes [ff. 130r°-170r° =PDF_269_349]

[5] Le cinquième livre des Odes [ff. 170v°-192v° =PDF_350_394]



En ligne le 04/11/11.
Dernière révision le 06/11/11.


*

Les Amours, Paris, 1878.

LES AMOURS / D’OLIVIER DE MAGNY / Texte original / avec notice / PAR E. COURBET / […] / paris / alphonse lemerre, éditeur / / 27-31, passage Choiseul, 27-31 / m. d. ccc. lxxviii

[ark:/12148/bpt6k6479797m]
[PDF_1_215 / 38,3 Mo]
Le fichier PDF téléchargé comprend deux pages spécifiant les conditions d’uti­li­sation des contenus de Gallica. Dans la numé­ro­tation ci-dessous des pages PDF, il n’est pas tenu compte de ces deux pages initiales.

[0] Notice. [pp. XI-XLVII =PDF_21_57]

[1] Les Amours d’Olivier de Magny Quercinois. [pp. 1-87 =PDF_59_145]

[0] Pages liminaires [pp. 1-17 =PDF_59_75]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [n.p. =p. 1 =PDF_59] :

les amovrs / D’OLIVIER DE / MAGNY QVERCINOIS, / et qvelqves odes de lvy. / Ensemble / Vn recueil d’aucunes œuures de Monsieur Salel / Abbé de saint Cheron, non encore veuës. / […] / Auec priuilege du Roy. / a paris. / Par Estienne Groulleau Libraire, demeurant / en la rue Neuue nostre Dame à l’ensei- / gne saint Iean Baptiste. / 1553.

un sonnet de « la Castianire d’Olivier de Magny au lecteur » [n.p. =p. 2 =PDF_60] ; une gravure du portrait de Castianire suivi d’un distique grec de Dorat [n.p. =p. 3 =PDF_61] ; une épître en prose de Magny « à Monseigneur de Saint Chéron et de Saint Sanson » [pp. 5-6 =PDF_62_64] ; une ode de Jodelle [pp. 7-9 =PDF_65_67] ; un « distique mesuré » de Jodelle à Magny [p. 10 =PDF_68] :

[010] [1] [distique mesuré] [PDF_68] vers rapportés :
Phébus, Amour, Cypris, veut sauver, nourrir, et orner…

[1] Sonnets. [pp. 19-87 =PDF_77_145]

[032] [1] [sonnet XX] [PDF_88] innombrables :
Entre les flots de la mer vagabonde…

[033] [2] [sonnet XXII] [PDF_92] Portrait :
Elle est à vous la chevelure blonde…

[2] Les Odes [pp. 89-** =PDF_147_**]



En ligne le 31/08/13.
Dernière révision le 13/12/15.