Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Belleau
sur Gallica :

1565

La Bergerie

1572

La Bergerie en deux journées


*

La Bergerie, Paris, 1565.

LA / BERGERIE / DE REMY / belleav. / a paris, / Pour Gilles gilles, rue saint Ian de La- / tran, à l’enseigne des trois / Couronnes. / 1565.

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k70048d]
[NUMM-70048] [PDF_1_129 / 5,8 Mo]

[0] Pages liminaires [pp. 1-4 =PDF_2_5]

[1] La Bergerie de Rémy Belleau. [pp. 5-127 =PDF_6_128]

[063] [1] [PDF_64] vers rapportés (armes de l’Amour) :
Amour étant lassé de traîner par les cieux…

[066] [1] [PDF_67_68] vers rapportés (armes de l’Amour) :
Qu’Amour voulant forger, dorer, tremper, et ceindre…



En ligne le 03/11/08.
Dernière révision le 14/01/19.


*

La Bergerie divisée en une première et seconde Journée, Paris, 1572.

LA / BERGERIE / DE R. BELLEAV, DIVI- / see en vne premiere, / & seconde Iournee. / […] / a paris, / Chez Gilles Gilles, Rue S. Iean de Latran, / aux trois Couronnes. / 1572. / avec privilege dv roy

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k52265m] [NUMM-52265]
[PDF_1_440 / 10,6 Mo] (microfilm, anc. num.)

LA / SECONDE / Iournée de la / bergerie / de R. Belleau. / […] / a paris, / Chez Gilles Gilles, Rue S. Iean de Latran, / aux trois Couronnes. / 1572. / Avec privilege dv Roy

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8701096h] [NUMM-8701096]
[PDF_1_221 / 59,4 Mo] (nouv. num.)

On touve deux numé­ri­sa­tions sur Gallica de La Bergerie en deux journées de 1572. La plus ancienne, mise en ligne en 2007, est celle d’un micro­film peu lisible rassem­blant les deux journées (anc. num.). La plus récente, en ligne en 2018, divise le volume en deux fichiers : la première journée est cotée ark:/12148/bpt6k87010953, la seconde journée ark:/12148/bpt6k8701096h (nouv. num.). C’est le fichier de cette seconde journée qui est décrit ci-dessous.
Le fichier PDF télé­chargé comprend deux pages spéci­fiant les condi­tions d’uti­li­sa­tion des conte­nus de Gallica. Dans la numé­ro­tation ci-dessous des pages PDF, il n’est pas tenu compte de ces deux pages ini­tiales.

[1] [Une page de titre et deux distiques latins de Dorat, « In Remigii Bellaquei Buccol­lica »] [f° 1r°v° =PDF_1_2]

[2] À Monseigneur Louis Monsieur de Lorraine [épître dédi­ca­toire datée de « Paris ce douzième [de] Mai 1572 »] [ff. 2r°-3r° =PDF_3_5]

[3] La seconde Journée de la Bergerie. [ff. 3v°-110v° =PDF_6_216]

* Chanson, à Monsieur Nicolas Secré­taire du Roi. [ff. 78r°-79v° =PDF_151-154]

[079] [1] [1] [extrait] [PDF_153] adynata :
Plutôt la terre avortera…

* Épithalame au Seigneur Scévo de Sainte-Marthe. [24 sizains] [ff. 91r°-93v° =PDF_177-182]

[092] [2] [1] [strophes 13-14] [PDF_180] innombrables :
Qu’on mesure l’eau des rivières…

[093] [1] [3] [strophes 19-20] [PDF_181] adynata :
Ainsi que les lauriers sans feuilles…



En ligne le 12/11/08.
Dernière révision le 19/01/19.