Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Clément Marot
sur Gallica :

1532

L’Adolescence Clémentine

1539

Six Sonnets de Pétrarque

*

L’Adolescence Clémentine, Paris, 1532.

LADOLE / SCENCE / CLEMEN / TINE / Autrement, Les Oeuures de Clement Marot / de Cahors en Quercy, Valet de Chambre du / Roy, composees en leage de son Adolescence. / Auec la Complaincte sur le Trespas de feu / Messire Florimond Robertet. Et plusieurs au- / tres Oeuures faictes par ledict Marot depuis / leage de sa dicte Adolescence. Le tout reueu/ cor / rige/ & mis en bon ordre. / N. Beraldus, in Clementis / Adolescentiam. / Hi sunt Clementis iuueniles, aspice, Lusus. / Sed tamen his ipsis est iuuenile nihil. / On les vend a Paris, deuant Lesglise Saincte / Geneuiefue des Ardens, Rue Neufue nostre / Dame, A Lenseigne du Faulcheur. / Auec Priuilege pour Trois Ans.

[Gallica, N0070121]
[PDF_1_238 / 21,7 Mo]

[0] [pages liminaires] [n.p. =PDF_2_7]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [PDF_2] ; deux distiques latins sur L’Ado­les­cence de Marot suivis du privi­lège [PDF_3] ; une épître en prose de Marot « à un grand nombre de frères qu’il a, tous enfants d’Apollon », datée de Paris, le douzième jour d’août 1532, suivie de la devise de Marot, « la mort n’y mord » [PDF_4_5] ; la « table des choses contenues en L’Ado­les­cence Clémen­tine », suivie de celle des « choses contenues aux Œuvres qui ne sont de l’Ado­les­cence » [PDF_6_7].

Table des choses contenues en
[1] Lado­les­cence Clemen­tine.

[01] La premiere Eglogue des Buccoliques de Virgile, translatee de latin en Françoys.

[02] Le temple de Cupido, & la Queste de Ferme Amour.

[03] Le Iugement de Minos.

[04] Les tristes vers de Philippes Beroalde, translatez de latin en Françoys.

[05] Vne Oraison contem­pla­tiue deuant le Crucifix, translatee de latin en Françoys.

[06] Neuf Epistres, par cy deuant non imprimees fors la premiere.

[07] Deux Complainctes.

[08] Treize Epitaphes.

[09] Treize Ballades.

[10] Vng Chant royal de la Conception nostre Dame.

[11] Cinquante huict Rondeaulx.

[12] Huict Dizains.

[13] Cinq Blasons.

[14] Six Enuoys.

[15] Trente Chansons.


[2] Les choses contenues aux Oeuures qui
ne sont de Lado­les­cence
.

[01] La Deploration de feu Messire Florimond Robertet.

[02] Vne Églogue sur le trespas de feu Ma Dame Mere du Roy.

[03] Chant Royal Chrestien.

[04] Chant Royal, dont le Roy bailla le refrain.

[05] Lespistre du Coq en Lasne.

[06] Epistre a mon seigneur le Chancelier du Prat.

[07] Dizain de Marot, faisant mention de Preudhomme.

[08] Epistre au Roy, de Marot emprisonne.

[09] Epistre a monsieur le Cardinal de Lorreine.

[10] Epistre au Roy pour Marot, estant malade a Paris.

[11] Huittain a ce propos.

[12] Ballade sans refrain.

 

[1] L’Adolescence Clémentine [ff. 1r°-88r° =PDF_8_182]

[01] La première Églogue des Buco­liques de Virgile, translatée de latin en français [ff. 1r°-4r° =PDF_8_14]

[003] [1] [5] [extrait] [PDF_12] adynata :
Doncques plutôt, cerfs légers et cornus…

[02] Le Temple de Cupido. Et la quête de ferme Amour [ff. 5r°-13v° =PDF_16_33]

[03] Le jugement de Minos sur la préfé­rence d’Alexandre le Grand, Hannibal de Carthage et Scipion le Romain, ja menés par Mercure aux lieux inférieurs devant icelui Juge [ff. 14r°-20r° =PDF_34_46]

[04] Les tristes vers de Philippe Béroalde, sur le jour du vendredi saint, translatés de latin en français, et se commencent en latin « Venit mœsta dies, rediit lachri­ma­bile tempus… » [ff. 20v°-23r° =PDF_47_52]

[05] Oraison contem­pla­tive deuant le Crucifix, mise de latin en Français, et se commence « Ah Christe fari nescio… » [ff. 23v°-26r° =PDF_53_58]

[06] Épîtres [ff. 26v°-41r° =PDF_59_88]

[07] Complaintes [ff. 41v°-44r° =PDF_89_94]

[08] Épitaphes [ff. 44r°-47r° =PDF_94_100]

[09] Ballades [ff. 47v°-56r° =PDF_101_118]

[10] Chant royal de la conception notre Dame [ff. 56r°-57r° =PDF_118_120]

[11] Rondeaux [ff. 57v°-74v° =PDF_121_155]

[12] Dizains [ff. 74v°-76r° =PDF_155_158]

[13] Blasons [ff. 76r°-77v° =PDF_158_161]

[14] Envois [ff. 77v°-78v° =PDF_161_163]

[15] Chansons [ff. 79r°-88r° =PDF_164_182]

 

[2] Autres Œuvres de Clément Marot, valet de Chambre du Roi. Faites depuis l’âge de son ado­les­cence, par ci-devant incor­rec­tement, et maintenant correc­tement imprimées. [ff. 89r°-**° =PDF_184_**]

[01] Déploration sur le trépas de feu messire Florimond Robertet [ff. 90r°-99r° =PDF_186_204]

[02] Églogue sur le trépas de très-haute et très illustre Princesse, Madame Louise de Savoie, jadis mère du Roi François. [ff. 100r°-104v° =PDF_206_215]

[…]



En ligne le 29/05/11.
Dernière révision le 29/05/11.


*

Six sonnets de Pétrarque, Paris, 1539 [?].

Six Sonnetz de / petrarqve svr la / mort de sa dame Laure, traduictz / D’italien en Francois par Cle- / ment Marot, / […] Au Palais en la boutique de Gilles / Corrozet.

[Gallica, N0072248]
[PDF_1_8 / 0,32 Mo]

[3] [sonnet 2] [PDF_3_4] O passi spaci… :
Ô pas épars, ô pensées soudaines…


En ligne le 11/03/16.
Dernière révision le 12/03/16.