Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Taillemont
sur Gallica :

1556

La Tricarite


*

La Tricarite, Lyon, 1556.

la / TRICARITE / PLVS / Qelqɇs chants, an faueur de / pluzieurs Damoêzellɇs: / par / C. De Taillemont / Lyonoes. / […] / A LYON, / par iean temporal. / 1556. / Auec Priuilege du Roy.

[gallica.bnf.fr/[ark:/12148/bpt6k702824]
[NUMM-70282] [PDF_1_152 / 4,9 Mo]

Le fichier PDF télé­chargé comprend deux pages spéci­fiant les condi­tions d’uti­li­sa­tion des conte­nus de Gallica. Dans la numé­ro­ta­tion ci-dessous des pages PDF, il n’est pas tenu compte de ces deux pages ini­tiales.

[0] [pages liminaires] [pp. 1-22 =PDF_1_22]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [p. 2 =PDF_2] ; un « Aver­tis­se­ment au lec­teur » sur l’or­tho­graphe du recueil [pp. 3-9 =PDF_3_9] ; un Chant, composé de 16 sep­tains d’octo­syl­labes, « À Treshaute, è tresexelante Princesse Madame Iane Reyne de Navarre, è Duchesse de Vandôme  » [pp. 11-16 =PDF_11_16] ; un poème de cinq distiques élégiaques en vers mesurés, « À elle même Elegiacqes  » [p. 17 =PDF_17] ; un Sonnet, « I. D. Sauyon à l’Autheur  » [p. 18 =PDF_18] ; deux douzains, « Le Jugemant aus Lecteurs  » et « Son aux dames  » [pp. 19-20 =PDF_19_20] ; Un portrait gravé de la Tricarite suivi d’un quatrain [p. 22 =PDF_22].

[1] La Tricarite. Hombre de plus rare triple beauté. [douzains] [pp. 23-73 =PDF_23_73]

[044] [1] [PDF_44] vers rapportés :
D’une proportion en tout double égalée…

[2] [Quelques chants, en faveur de plusieurs Damoiselles] [pp. 74-106 =PDF_74_106]

[3] […]

La dernière page contient 5 lignes de « fautes avenues en l’impression ».



En ligne le 29/02/20.
Dernière révision le 29/02/20.