Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Hesteau
sur Gallica :

1578

Les Œuvres poétiques

 

Les Œuvres poétiques, Paris, 1578.

LES OEVVRES / POETIQVES DE CLOVIS / hesteav sievr de nvy- / sement, Secretaire de la chambre / du Roy, & de Monsieur: / DEDIEES A MONSIEVR. / A PARIS, / Pour Abel l’Angelier, Libraire, tenant sa / boutique au premier pillier de la / grand’Salle du Palais. / 1578. / AVEC PRIVILEGE DV ROY.

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k70572n] [NUMM-70572]
[PDF_1_246 / 11,2 Mo (microfilm, anc. num.)

[gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b86196562] [IFN-8619656]
[PDF_1_253 / 68,9 Mo] (nouv. num.)

Le même volume des Œuvres poétiques (Rés. Ye 612) est dispo­nible deux fois sur Gallica : sous la forme du microfilm numé­ri­sé (anc. num.) et sous la forme des images du volume physique (nouv. num.). Les réfé­rences ci-dessous sont faites à la nouvelle numé­ri­sa­tion.
Le fichier PDF télé­chargé comprend deux pages spéci­fiant les condi­tions d’uti­li­sa­tion des conte­nus de Gallica. Dans la numé­ro­ta­tion ci-dessous des pages PDF, il n’est pas tenu compte de ces deux pages ini­tiales.

[0] [pages liminaires] [n.p. =PDF_7_26]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [PDF_7] ; une Épître à Monsieur de l’auteur en alexan­drins [PDF_9_10] ; un poème de 26 vers latins de Daurat à Monsieur (au Duc François, frère du Roi) [PDF_10_11] ; un Salut de l’auteur au lecteur en prose [PDF_12] ; une série de poèmes de divers auteurs sur les œuvres de Hesteau, comprenant une épi­gramme en latin de Daurat suivie d’un poème en grec non signé [PDF_13] ; un poème en latin signé Ludovicus Balsacius Ruthenensis [PDF_14] ; une ode pinda­rique en grec, un poème en latin et un sonnet, Mouches que le matin abreuve de ses pleurs…, de Du Perron [PDF_15_18] ; une épigramme de 26 vers latins signée I. Rivassonis [PDF_19] ; un Sonnet sur l’ana­gramme de l’auteur de Daurat suivi d’un sonnet non signé [PDF_20_21] ; 6 sonnets signés succes­si­ve­ment Jean de Boyssières [PDF_18], Titasson [PDF_21_22], Hugues de Guillermin [PDF_22], Jean Allaire [PDF_22_23], R. du Jardin [PDF_23] et I. D. P. (Jean Du Perron) [PDF_24] ; un extrait du privi­lège royal daté du 22 novembre 1577 [PDF_25] ; un sonnet, de l’auteur à son livre [PDF_26].

[1] Le premier Livre des Œuvres poétiques de C.H.S. de Nuysement [ff. 1r°-31r° =PDF_27_87]

[01] Stances en faveur de l’Académie, à Monsieur [ff. 1r°-4r° =PDF_27_33]

[02] Les Gémissements de la France, au Roi [ff. 4r°-11v° =PDF_33_48]

[03] Pallas à Monsieur [ff. 12r°-16r° =PDF_49_57]

[04] Hymne à la Fortune [ff. 16r°-19r° =PDF_57_63]

[05] Ode pindarique à Monsieur, sur ses victoires [ff. 19r°-25r° =PDF_63_75]

[06] Ode à Monsieur [f° 25r°v° =PDF_75_76]

[07] [2 sonnets à Monsieur] [ff. 25v°-26r° =PDF_76_77]

[08] Ode à Monsieur sur une course [ff. 26r°-27v° =PDF_77_80]

[09] Hymne au Roi, sur la paix [ff. 28r°-31r° =PDF_81_87]

[030] [2] [1] [PDF_86] Non semper imbres… :
Rien ne dure toujours, tout se change et se tourne…

[2] Livre second, Amours [ff. 31v°-66v° =PDF_85_155]

[00] [pages liminaires] [ff. 31v°-32v° =PDF_85_87]

[01] Amours [101 sonnets] [ff. 33r°-58r° =PDF_88_138]

[034] [2] [1] VI [PDF_94] vers rapportés :
Ta vertu, ta bonté, et ta rare valeur…

[035] [1] [2] IX [PDF_95] blason ana­to­mique :
Œil, bel œil, ornement des hommes et des dieux…

[035] [2] [2] XI [PDF_96] vers rapportés :
D’une incroyable amour, d’un désir, d’une crainte…

[038] [1] [2] XXI [PDF_101] antithèses (Pace non trovo…) :
Je ne puis trouver paix et n’ai où faire guerre…

[040] [2] [1] XXX [PDF_106] carpe diem :
Du Soleil radieux, la brillante splendeur…

[041] [2] [2] XXXV [PDF_108] antithèses :
Avoir d’un bref repos une éternelle peine…

[048] [1] [2] LXI [PDF_121] vers rapportés :
Comme on voit un chevreuil qu’un grand Tigre terrasse…

[049] [2] [2] LXVII [PDF_124] vers rapportés suppliciés :
Passants ne cherchez plus dessous l’Orque infernale…

[054] [2] [1] LXXXVI [PDF_134] antithèses :
Si je vis par la mort, si je meurs par la vie…

[056] [1] [1] XCII [PDF_137] vers rapportés :
La Nature a donné des cornes aux Taureaux…

[057] [2] [2] XCIX [PDF_140] Non semper imbres… :
Toujours de Jupiter le foudroyant tonnerre…

[02] Amours (suite) [poèmes de formes diverses] [ff. 58v°-66v° =PDF_142_158]

[3] Livre troisième, Divers poèmes, à haute et vertueuse Princesse Madamoiselle d’Atry. [ff. 67r°-108v° =PDF_159_242]

[01] Sonnet. [f° 67r° =PDF_159]

[02] Chant pastoral. À Madamoiselle d’Atry. [ff. 67v°-73r° =PDF_160_171]

[068] [2] [1] [PDF_162] adynata :
Plutôt on pourra voir mon haleine assez forte…

[069] [1] [4] [PDF_163_164] adynata :
Aime-moi mon Thyrsis, car on verra la Mer…

[03] La Métamorphose du figuier dédiée à Madame de Sauve. [ff. 73r°-80r° =PDF_171_185]

[04] Sonnet. [f° 80r° =PDF_185]

[080] [1] [3] suppliciés :
L’impudent Ixion trompé du faux nuage…

[05] Reproches de Médée à Jason. À Télie. [ff. 80v°-88r° =PDF_186_201]

[06] Enchantements au Sieur de Beaujoyeux. [ff. 88r°-92v° =PDF_201_210]

[07] La Jalousie de Candie. A Télie. [ff. 92v°-97v° =PDF_210_220]

[08] Achérontide. A Télie. [ff. 98r°-101r° =PDF_221_227]

[09] Plainte de Télie à Écho. [ff. 101v°-103v° =PDF_228_232]

[102] [1] [7] [PDF_229_230] adynata :
Aussitôt on verra toute la mer glacée…

[10] Cartel. [ff. 103v°-104v° =PDF_232_234]

[11] Satyre. [ff. 104v°-106v° =PDF_234_238]

[12] Trois Sonnets au Sieur Du Perron. [ff. 106v°-107r° =PDF_238_239]

[13] Épigrammes traduits du Grec, au Sieur de Rivasson. [ff. 107v°-108r° =PDF_240_241]

[14] Épitaphe de trois Gentilhommes frères, du Latin d’Aurat. [f° 108v° =PDF_242]

[4] Table [n.p. =PDF_243_246]



En ligne le 02/12/04.
Dernière révision le 22/09/18.