Description des éditions anciennes d’où sont extraits les poèmes en ligne
 

Œuvres de
Du Tronchet
sur Gallica :

1595

Lettres amoureuses avec septante sonnets de Pétrarque

*

Lettres Amoureuses, Lyon, 1595.

LETTRES / AMOVREVSES / d’estienne dv tron- / chet, secretaire de la Roy- / ne mere du Roy. / Auec septante Sonnets traduits du diuin Petrar- / que, & au pied de chacun, vn Anagramme de / ses amis. / Soubs le nom & auctorité de Tres-illustre & / vertueuse Dame, Catherine de Cler- / mont Comtesse de Rets. / […] / a lyon, / povr pavl frellon. / Et Abraham Cloqvemin. / 1595.

[Gallica, N0079141]
[PDF_1_329 / 10 Mo]

[0] [pages liminaires] [pp. 1-22 =PDF_3_24]

Les pages liminaires comprennent une page de titre [p. 1 =PDF_3] ; un portrait gravé entouré du nom « Estienne Du Tronchet » et de la devise ana­gram­matique de l’auteur « En heur content se dit », suivi d’un poème de de deux quatrains ayant pour titre « Est. Du Tronchet sur son portrait » [p. 2 =PDF_4] ; une épître dédi­ca­toire en prose « À l’illustre et vertueuse dame Catherine de Clermont, Comtesse de Rets », datée de Rome, le dernier jour de février 1572. [pp. 3-10 =PDF_5_12] ; deux quatrains de Jacques d’Apchon [p. 11 =PDF_13] ; un sonnet de Du Tronchet au lecteur [p. 12 =PDF_14] ; une ode latine et un sonnet sur l’ode précé­dente de Denis Godefroy [pp. 13-14 =PDF_15_16] ; un sonnet en réponse de Du Tronchet et un autre sonnet à l’imi­tation de Pétrarque (« Geri, quando talhor… ») [pp. 15-16 =PDF_17_18] ; un sonnet de Mathurin Longuet [p. 17 =PDF_19] ; un sonnet de Jacques Gautier [p. 18 =PDF_20] ; un poème latin de Denis Godefroy [pp. 19-20 =PDF_21_22] ; un sonnet de Du Tronchet à Jacques Gohory [pp. 21-22 =PDF_23_24].

[1] Lettres amoureuses [pp. 23-220 =PDF_25_224]

* Lettres amoureuses d’Étienne Du Tronchet [pp. 23-209 =PDF_25_213]

* Épîtres amoureuses et familières d’Étienne Pasquier [pp. 210-219 =PDF_214_223]

* Sonnet de François d’Orléans à Du Tronchet sur ses Lettres amoureuses [p. 220 =PDF_224]

[2] Septante sonnets de Pétrarque [pp. 221-296 =PDF_225_302]

septante / SONNETS / DE PETRARQVE / tradvits par / estienne dv tron- / chet, Secretaire de la Roy [sic] mere du / Roy. / Pour accompagner ses Lettres / amoureuses auec Anagram- / mes en chacun. / […] / a lyon, / povr pavl frellon, / Et Abraham Cloqvemin. / 1595.

* [portrait gravé de l’auteur : le même, avec les mêmes inscriptions et le même quatrain qu’à la deuxième page de l’ouvrage] [p. 222 =PDF_226]

* Septante sonnets de Pétrarque [pp. 223-293 =PDF_227_299]

[258] sonnet 35 [Canz. 61] [PDF_263] Benedetto… :
Heureux soit ce jour-là, et le mois et l’année…

[277] sonnet 54 [Canz. 134] [PDF_282] antithèses (Pace non trovo…) :
Trouver paix je ne puis, et ne puis faire guerre…

* Table des noms tournés selon le nombre et ordre des sonnets [pp. 294-296 =PDF_300_302]

[3] Certaines missives entre deux amants [pp. 291-323 =PDF_303_329]




En ligne le 14/05/05.
Dernière révision le 08/04/16.