Jean Édouard DU MONIN (1557-1586)
Yeux pur cristal d’Amour…
Paris, Guillaume Bichon, 1585.

[Aux Yeux] 2.

Yeux pur cristal d’Amour (qu’en vain mes louches yeux
Élurent à ma nef pour Étoile marine)
Pourquoi m’éclipsez-vous votre beauté divine,
Afin qu’Amour me noie en ses flots soucieux ?

Las ! je l’ai mérité : car mon œil curieux
Voyant dans vous un œil de la douce Cyprine,
Voyait l’autre de Mars foudre de ma ruine :
Donc il se dut fermer à vos dards radieux !

Mais vaille le destin, votre flamme gemmelle
Me cuise papillon dessus votre chandelle :
Car de mourir aveugle en vos feux sans pitié,

Ce m’est assez d’honneur si ma lame cendreuse
Reçoit de vous, beaux yeux, une œillade amoureuse
Avec un long soupir de tardive amitié.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[Aux Yeux] 2.

Yeux pur cristal d’Amour (qu’en vain mes louches yeux
Élurent à ma nef pour Étoile marine)
Pourquoi m’éclipsez-vous votre beauté divine,
Afin qu’Amour me noie en ses flots soucieux ?

Las ! je l’ai mérité : car mon œil curieux
Voyant dans vous un œil de la douce Cyprine,
Voyait l’autre de Mars foudre de ma ruine :
Donc il se dut fermer à vos dards radieux !

Mais vaille le destin, votre flamme gemmelle
Me cuise papillon dessus votre chandelle :
Car de mourir aveugle en vos feux sans pitié,

Ce m’est assez d’honneur si ma lame cendreuse
Reçoit de vous, beaux yeux, une œillade amoureuse
Avec un long soupir de tardive amitié.

«««  blason des yeux  »»»
 

En ligne le 24/04/18.
Dernière révision le 24/04/18.