Flaminio de BIRAGUE (?-?)
Un poil blond enlacé…
Paris, Thomas Perier, 1585.

Un poil blond enlacé de perles à l’entour,
Poil des cœurs plus félons l’indissoluble chaîne,
Un beau front albâtrin qui les Cieux rassérène,
Un œilCupidon a choisi son séjour.

Maints diamants bordés d’un corail fait au tour,
Une bouche de musc et de civette pleine,
Un chant mélodieux d’une douce Sirène,
Une gorge ivoirine où se loge l’Amour.

Un parler qui pourrait fléchir une Ourse fière,
Un ris qui tirerait les morts hors de la bière,
Un esprit que les cieux de leur mieux ont vêtu,

Couvert sous les beaux traits d’une beauté divine,
Ont causé le brasier épris en ma poitrine,
Dont j’écris tant d’Amour et de sa grand vertu.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Un poil blond enlacé de perles à l’entour,
Poil des cœurs plus félons l’indissoluble chaîne,
Un beau front albâtrin qui les Cieux rassérène,
Un œilCupidon a choisi son séjour.

Maints diamants bordés d’un corail fait au tour,
Une bouche de musc et de civette pleine,
Un chant mélodieux d’une douce Sirène,
Une gorge ivoirine où se loge l’Amour.

Un parler qui pourrait fléchir une Ourse fière,
Un ris qui tirerait les morts hors de la bière,
Un esprit que les cieux de leur mieux ont vêtu,

Couvert sous les beaux traits d’une beauté divine,
Ont causé le brasier épris en ma poitrine,
Dont j’écris tant d’Amour et de sa grand vertu.

 

En ligne le 04/10/09.
Dernière révision le 28/11/16.