Agrippa d’AUBIGNÉ (1552-1630)
Autant que d’abeilles bourdonnent…
Paris, Alphonse Lemerre, 1874.

«««

textes de
d’Aubigné

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-4)

 


«««

 


«««

propos :
les douleurs de l’amant

»»»

[…] 

Autant que d’abeilles bourdonnent
En Hybla, autant de flambeaux,
De sons, de spectacles nouveaux
Mon oreille et mon œil étonnent,
Autant de forces du destin,
Autant d’horreurs appareillées,
Et d’Érinnes déchevelées
Accourent pour être à ma fin.

[…] 
 
 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Autant que d’abeilles bourdonnent
En Hybla, autant de flambeaux,
De sons, de spectacles nouveaux
Mon oreille et mon œil étonnent,
Autant de forces du destin,
Autant d’horreurs appareillées,
Et d’Érinnes déchevelées
Accourent pour être à ma fin.

[…] 
 
 
 
 

 

En ligne le 12/02/12.
Dernière révision le 03/12/16.