Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Héra­clite »»»

« Héra­clite » dans :
Grévin
1561
~ Je me ris de ce monde…
La Jessée
1583
~ Ingrate Dame…
Chassignet
1594
~ Quand je viens à penser…

~#~














 

Héra­clite. Pleurard, obscur, misé­rable, physicien.

Ce philo­sophe pleurait toutes les fois qu’il sortait de sa maison, comme au contraire Démo­crite riait, parce qu’à l’un nos actions humaines semblaient misé­rables, et à l’autre ridi­cules.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 124v° [Gallica, N0050715_PDF_255]
(texte modernisé).

[Voir aussi philo­sophie et Aris­tote, Diogène, Empe­docle, Épi­cure, Platon, Pytha­gore]























Hera­clite. Pleurart, obscur, mise­rable, physicien.

Ce philo­sophe pleuroit toutes les fois qu’il sortoit de sa maison, comme au contraire Demo­crite rioit, parce qu’à l’vn noz actions humaines sembloient mise­rables, & à l’autre ridi­cules.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 124v° [Gallica, N0050715_PDF_255]
(texte original).

[Voir aussi philo­sophie et Aris­tote, Diogene, Empe­docle, Epi­cure, Platon, Pytha­gore]