Jehan GRISEL (1567-1622)
Plutôt le ciel voûté…
Rouen, Raphaël Du Petit Val, 1599.

«««

textes de
Grisel

 


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-13)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
la constance dans l’amour

»»»

ouvrir sur Gallica : Les Amours, sonnet XXVI, p. 80.

Plutôt le ciel voûté changera de figure,
Plutôt les éléments de place changeront,
Plutôt sur les humains n’aura pouvoir Nature,
Plutôt les citadins de l’air en mer nou’ront,

Plutôt ceux de la mer parmi l’air voleront,
Plutôt la terre en Mai ne portera verdure,
Plutôt on verra clair durant la nuit obscure,
Plutôt les jeunes gens au monde n’aimeront,

Plutôt l’hiver n’aura ni pluie ni gelée,
Plutôt les monts hautains on verra sans vallée,
Plutôt il ne sera jamais de nouveauté,

Plutôt un patient se dira sans souffrance,
Plutôt on haïra le beau séjour de France,
Que je laisse d’aimer une telle beauté.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Plutôt le ciel voûté changera de figure,
Plutôt les éléments de place changeront,
Plutôt sur les humains n’aura pouvoir Nature,
Plutôt les citadins de l’air en mer nou’ront,

Plutôt ceux de la mer parmi l’air voleront,
Plutôt la terre en Mai ne portera verdure,
Plutôt on verra clair durant la nuit obscure,
Plutôt les jeunes gens au monde n’aimeront,

Plutôt l’hiver n’aura ni pluie ni gelée,
Plutôt les monts hautains on verra sans vallée,
Plutôt il ne sera jamais de nouveauté,

Plutôt un patient se dira sans souffrance,
Plutôt on haïra le beau séjour de France,
Que je laisse d’aimer une telle beauté.

 

En ligne le 27/06/07.
Dernière révision le 27/02/17.