««« sil­lon »»»

« sillons » ou « sillon » dans :
La Haye
1553
~ Rets tout orin…
Jamyn
1575
~ Si la beauté périt…
La Jessée
1583
~ Ni le refus…

~#~














 

Sillon. Éle­vé, jaune, vert, la­bou­ré, hu­mide, rayon­neux, en­se­men­cé, her­bu, creux ou creu­sé, long, se­mé, cham­pêtre, mi-voû­té.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 243r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_492]
(texte modernisé).

[Voir aussi guéret.]






















«««  #  »»»

Seillon ou Sillon. Esle­ué, iaune, verd, la­bou­ré, hu­mide, raion­neus, en­se­men­cé, her­bu, creux ou creu­sé, long, se­mé, cham­pestre, mi-uou­té.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 243r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_492]
(texte original).

[Voir aussi gueret.]