Adrian de GADOU (?-?)
Si vous voulez savoir…
Paris, J. Mettayer & M. Challange, 1573.

 

textes de
Gadou

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 9-12)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
les grâces de l’aimé(e)

»»»

ouvrir sur Gallica : La Marguerite, sonnet 7, f° 4v°.

Si vous voulez savoir le nombre de mes peines,
Et combien de travaux j’ai pour vous, jours, et nuits :
Si vous voulez savoir le nombre des ennuis
Dont vos perfections me serrent corps, et veines :
Quantes larmes mes yeux (ou plutôt mes fontaines)
Ont jeté puis le temps qu’épris de vous je suis :
Combien de pensements avoir en moi je puis,
Combien fais de soupirs, et de complaintes vaines :

Les étoiles du ciel jà ne vous faut nommer,
Le nombre des poissons, ou l’arène de mer :
Ni du bel Orient les perles, et les gemmes :
Ni les herbes des prés, ou les feuilles des bois :

Pensez, tant seulement, vous mirant quelquefois,
Quel nombre vous passez, en beauté, d’autres femmes.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Si vous voulez savoir le nombre de mes peines,
Et combien de travaux j’ai pour vous, jours, et nuits :
Si vous voulez savoir le nombre des ennuis
Dont vos perfections me serrent corps, et veines :
Quantes larmes mes yeux (ou plutôt mes fontaines)
Ont jeté puis le temps qu’épris de vous je suis :
Combien de pensements avoir en moi je puis,
Combien fais de soupirs, et de complaintes vaines :

Les étoiles du ciel jà ne vous faut nommer,
Le nombre des poissons, ou l’arène de mer :
Ni du bel Orient les perles, et les gemmes :
Ni les herbes des prés, ou les feuilles des bois :

Pensez, tant seulement, vous mirant quelquefois,
Quel nombre vous passez, en beauté, d’autres femmes.

 

En ligne le 02/01/05.
Dernière révision le 08/07/15.