««« cou­leur »»»

« colo­res » (latin), « colori » (ita­lien), « couleur » ou « couleurs » dans :
Marulle
1497
~ Non tot Attica mella… (L’Attique n’a pas tant de miel…)
Vincen­zo Martel­li
1549
~ Se Lisippo, et Apelle…
Du Bellay
1549
~ Fasse le Ciel…
1550
~ Quand la fureur…
~ Rendez à l’or…
~ Comme de fleurs…
Ron­sard
1552
~ Tant de cou­leurs…
~ Que tout partout…
Muret
1552
~ Qui en la gaye sai­son…
Des Autels
1553
~ Bénites soient…
Le Caron
1554
~ Ni les hon­neurs…
Baïf
1555
~ Plus mon désir s’accroît…
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Magny
1557
~ Je l’aime bien…
La Gra­vière
1558
~ Trouver le feu…
Turrin
1572
~ Et pour néant…
~ Chênes coulez le miel…
Perrin
1574
~ Tant heureuse est…
~ Toujours au plain des champs…
Boys­sières
1578
~ L’on peut or’ con­tem­pler…
Hes­teau
1578
~ Du Soleil radieux…
Cathe­rine Des Roches
1579
~ Belle plutôt les eaux…
La Jessée
1583
~ Quel aise en mon ennui…
Blan­chon
1583
~ À tant de fleurs…
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 1]
Poupo
1590
~ Mais plutôt les pois­sons…
Las­phrise
1597
~ Qui veut nom­brer…
Vauque­lin
1605
~ Ni les beaux lis plan­tés…
Nostre­dame
1608
~ Comme un peintre excel­lent…
Claude Gar­nier
1609
~ Plutôt seront les ondes…
Lope de Vega (Lancelot, traduc­teur)
1622
~ Tous les ruis­seaux ouverts…

~#~














 
 

«««  #  »»»