««« Juifs »»»

« Hébreux » dans :
Blanchon
1583
~ J’aurais plus tôt compté…

~#~














 

Juifs. Dévo­tieux, marqués, ou re­mar­qués, opi­niâtres, circon­cis, trafi­queurs, baby­lo­niens, pensifs, usu­riers, céré­mo­nieux, infi­dèles, pâles, caute­leux, tribu­taires, épars, retail­lés, super­sti­tieux, mal-colo­rés, scrupu­leux, riches, obsti­nés, mali­cieux, errants, pécu­nieux, oran­gés.

Les Juifs autre­ment appe­lés Hébreux, sont aujourd’hui comme vaga­bonds par le monde, n’ayant aucune certaine habi­ta­tion, et vivent tribu­taires aux Princes et Seigneurs, qui leur permettent servi­le­ment demeu­rer en leurs pays pour trafi­quer.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 140v°-141r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_287_288]
(texte modernisé).

[Hébreu. David.]

[Roi des Juifs. Jésus-Christ.]









Avertis­se­ment

Cata­logue de lieux communs, quand bien même recueil­lis chez les poètes et « plusieurs savants person­nages », le recueil des Épi­thètes de Maurice de La Porte n’échappe évi­dem­ment pas aux stéréo­types qu’on dira aujour­d’hui nourris des peurs, fantasmes, igno­rances et préju­gés propres aux franco­phones catho­liques mâles à la peau blanche de 1571, chez qui l’auteur a puisé et auxquels ils étaient desti­nés. On les publie sans vouloir rien en omettre, à titre de docu­ments suscep­tibles de révé­ler la langue et la pensée d’une époque, en songeant aussi qu’ils peuvent indi­quer pour notre époque les dangers du recours irré­flé­chi, auto­ma­tique, aux ressour­ces de la langue.









«««  #  »»»

Iuifs. Deuo­tieus, marqués, ou re­mer­qués, opi­niastres, circon­cis, traffi­queurs, baby­lo­niens, pensifs, vsu­riers, cere­mo­nieus, infi­deles, palles, caute­leus, tribu­taires, espars, retail­lés, super­sti­tieus, mal-colo­rés, scrupu­leus, riches, obsti­nés, mali­tieus, errans, pecu­nieus, oren­gés.

Les Iuifs autre­ment appel­lés Hebreus, sont auiourd’hui comme vaga­bonds par le monde, n’aians aucune certaine habi­ta­tion, & viuent tribu­taires aux Princes & Seigneurs, qui leur permettent serui­le­ment demou­rer en leurs païs pour traffi­quer.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 140v°-141r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_287_288]
(texte original).

[Hebreu. Dauid.]

[Roi des Iuifs. Iesus Christ.]