««« pein­tre »»»

« peintre » dans :
Du Bellay
1549
~ Fasse le Ciel…
La Bode­rie
1571
~ Phébus, Peithon…
La Jessée
1583
~ Je n’égale mes soins…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux cheveux…
Nostre­dame
1608
~ Comme un peintre excel­lent…

~#~














 



















«««  #  »»»

Peinctre. Inge­nieus, excel­lent, inuen­tif, men­teur ou men­son­ger, apel­lien, gentil, soube­lin, iane­tien, subtil, ima­ger ou ima­gi­naire, contre-faiseur, imi­ta­tif, aime-couleur.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 199r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_404]
(texte original).

[Noble peintre. Timanthe.]

[Peintre des cieux. S. Iean l’Euan­ge­liste.]

[Voir aussi Apelle, peincture, pinceau, portraict, tableau.]