Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Le beau Phébus…
Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1550.
ouvrir sur Gallica : Épigrammes, p. 26.

À sa Sainte.

Le beau Phébus donnant clarté aux jours
Qui environne en courant bien grand’erre
Trois cieux, le feu, l’air, la mer et la terre,
En finissant recommence son cours :

Ixion fait sus sa roue maints tours,
Se suit, se fuit, à soi-même fait guerre :
Et Sisyphe est toujours après sa pierre
Selon l’arrêt des infernales cours.

Ceux grande peine ont éternellement,
Qui n’est jamais par le temps avancée,
Et n’ont repos une heure seulement :

Ainsi est-il, Sainte, de ma pensée,
Qui de toi est continuellement,
Jamais finie, et toujours commencée.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

À sa Sainte.

Le beau Phébus donnant clarté aux jours
Qui environne en courant bien grand’erre
Trois cieux, le feu, l’air, la mer et la terre,
En finissant recommence son cours :

Ixion fait sus sa roue maints tours,
Se suit, se fuit, à soi-même fait guerre :
Et Sisyphe est toujours après sa pierre
Selon l’arrêt des infernales cours.

Ceux grande peine ont éternellement,
Qui n’est jamais par le temps avancée,
Et n’ont repos une heure seulement :

Ainsi est-il, Sainte, de ma pensée,
Qui de toi est continuellement,
Jamais finie, et toujours commencée.

 

En ligne le 30/08/18.
Dernière révision le 22/09/18.