««« cail­le »»»

 

~#~














 

Caille. Farouche, passa­gère, chaude, étrange.

Cet oiseau est petit, et ne se jette trop en l’air ès régions de par deçà, ains vole près de terre : aimant princi­pa­le­ment le blé vert et le grain de froment.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 44r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_94]
(texte modernisé).

[Voir aussi aigle, alouette, autour, autruche, busard, cane ou canard, chardon­ne­ret, cigogne, colomb, colombe ou co­lom­belle, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, éper­vier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, péli­can, perdrix, perro­quet, pie, pigeon, plongeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vautour…]






















«««  #  »»»

Caille. Farouche, passa­gere, chaude, estrange.

Cet oiseau est petit, & ne se iette trop en l’air és regions de par deça, ains vole pres de terre: aimant princi­pa­le­ment le bled verd & le grain de froument.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 44r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_94]
(texte original).

[Voir aussi aigle, alouette, autour, austruche, busard, cane ou canart, chardon­ne­ret, cigogne, colomb, columbe ou co­lum­belle, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, esper­uier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, peli­can, perdris, perro­quet, pie, pigeon, plongeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vaultour…]








Liens

* On peut sur Gallica regar­der la gravure et lire le quatrain consa­crés à la caille dans les Portraits d’oiseaux de Pierre Belon publiés en 1557.

Liens valides au 23/05/18.