««« plongeon »»»

« plongeons » dans :
Gadou
1573
~ Eure, gentil ruisseau…

~#~














 

Plongeon. Criard, vite, présa­gieux, clair­voyant, léger, mari­time, vilain, riva­ger, gourmand, aqua­tique.

Ainsi est appe­lé cet oiseau, parce qu’il se plonge en l’eau toutes les fois qu’il y prend sa pâture, et est si vilain, qu’il se paît de ce que les autres oiseaux dégorgent ou émeu­tissent. Au printemps il niche ès arbres, et pond trois œufs pour le plus, il présagit la tempête, et voit toujours le soleil en l’eau, quelque profon­deur qu’ait le gouffre où il va.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 210r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_426]
(texte modernisé).

[Voir aussi aigle, alouette, autour, autruche, busard, caille, cane ou canard, chardon­ne­ret, cigogne, colomb, colombe ou co­lom­belle, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, éper­vier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, péli­can, perdrix, perro­quet, pie, pigeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vautour…]






















«««  #  »»»

Plongeon. Criard, viste, presa­gieus, clair-voiant, leger, mari­time, vilain, riua­ger, gourmand, aqua­tique.

Ainsi est appel­lé cet oiseau, parce qu’il se plonge en l’eau toutes les fois qu’il y prend sa pasture, & est si vilain, qu’il se paist de ce que les autres oiseaus desgorgent ou esmeu­tissent. Au printemps il niche és arbres, & pond trois oeufs pour le plus, il presagit la tempeste, & voit tousiours le soleil en l’eau, quelque profon­deur qu’ait le gouffre où il va.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 210r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_426]
(texte original).

[Voir aussi aigle, alouette, autour, austruche, busard, caille, cane ou canart, chardon­ne­ret, cigogne, colomb, columbe ou co­lum­belle, coq, coq d’Inde, corbeau, corneille, cygne, duc, esper­uier, hibou, marti­net, milan, oie, oison, palombe, paon, passe­reau, peli­can, perdris, perro­quet, pie, pigeon, poule, poussin, ramier, rossi­gnol, sacre, vaultour…]