««« Su­zanne »»»

« Suzanne » dans :
Las­phrise
1597
~ Je pense­rais plu­tôt…

~#~














 

Suzanne. Pudique, belle, cons­tante, sainte, fille de Ju­das, ver­tueuse, dé­li­cate, mi­roir de chas­te­té.

Suzanne fille d’Elcias fut la femme d’un nom­mé Joa­chim, homme fort riche, laquelle à cause de sa grande beau­té étant sol­li­ci­tée par les deux gou­ver­neurs du peuple, gens fort anciens, d’obéir à leurs mé­chantes con­cu­pis­cences, se réso­lut de mou­rir plu­tôt que de leur con­sen­tir. Or eux voyant sa cons­tance invin­cible l’accu­sèrent d’adul­tère, et sui­vant leur témoi­gnage on la con­dam­na à la mort. Mais par la sen­tence de Daniel divi­ne­ment sus­ci­té elle fut absoute, et les deux vieil­lards punis de la même peine qu’ils lui vou­laient faire endu­rer.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 254r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_514]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Susane ou Susanne. Pudique, belle, cons­tante, saincte, fille de Ju­da, ver­tueuse, de­li­cate, mi­roir de chas­te­té.

Susanne fille d’Elcias fut la femme d’vn nom­mé Ioa­chim, homme fort riche, laquelle à cause de sa grande beau­té estant soli­citee par les deux gou­uer­neurs du peuple, gens fort anciens, d’obeir à leurs mes­chantes con­cu­pis­cences, se reso­lut de mou­rir plus­tost que de leur con­sen­tir. Or eux voians sa cons­tance inuin­cible l’accu­serent d’adul­tere, & sui­uant leur tes­moi­gnage on la con­dam­na à la mort. Mais par la sen­tence de Daniel diui­ne­ment sus­ci­té elle fut absoute, & les deux vieil­lards punis de la mesme peine qu’ils lui vou­loient faire endu­rer.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 254r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_514]
(texte original).