Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Virgile »»»

« Virgile » dans :
Catherine Des Roches
1583
~ Ausonie, Calabre…

~#~














 

Virgile. Mantouan, auteur de l’Énéide, fameux, grave, Homère latin, trompette ancienne, immortel, guerrier.

Virgile Maron natif de Mantoue, est sans contredit le plus excellent de tous les poètes latins, ainsi qu’Homère est réputé le premier entre les Grecs : auquel il peut être à bon droit paran­gon­né, l’ayant aussi imité en ses livres d’Énéide, et en ses Géorgiques Hésiode, et Théocrite en ses Buco­liques. Sa poésie était si agréable à l’empereur Auguste, que lui seul est cause qu’elle soit jusques à nous parvenue. Car Virgile étant proche de la mort commanda qu’elle fût brûlée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 275r° [Gallica, N0050715_PDF_556]
(texte modernisé).

[Virgiliens. Vers.]

[Voir aussi Énée, Pali­nure]

[Voir aussi Catulle, Horace, Juvénal, Lucrèce, Martial, Ovide, Tibulle…]























Vergile ou Virgile. Mantuan, autheur de l’Æneide, fameus, graue, Homere latin, trompette ancienne, immortel, guerrier.

Vergile Maron natif de Mantouë, est sans contredit le plus excellent de tous les poëtes latins, ainsi qu’Homere est reputé le premier entre les Grecs : auquel il peut estre à bon droit paran­gon­né, l’aiant aussi imité en ses liures d’Æneide, & en ses Georgiques Hesiode, & Theocrite en ses Buco­liques. Sa poësie estoit si agreable à l’empereur Auguste, que lui seul est cause qu’elle soit iusques à nous paruenue. Car Vergile estant proche de la mort comman[da] qu’elle fut brulee.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 275r° [Gallica, N0050715_PDF_556]
(texte original).

[Vergiliens. Vers.]

[Voir aussi Ænee, Pali­nure]

[Voir aussi Catule, Horace, Iuuenal, Lucrece, Martial, Ouide, Tybulle…]