««« Au­guste »»»

« Oc­tave » dans :
Robert Gar­nier
1568
~ Plutôt, du jour flambant…

~#~














 

Auguste. Juste, père de paix, invin­cible, heureux, empe­reur, race des dieux, grand César, père du pays, fortu­né, saint, piéteux, véné­rable, débon­naire.

Auguste prit le nom de César son grand oncle, et en aima mieux user que de celui de son père Caius Octa­vius. Il fut ama­teur des sciences, et honno­ra la ville de Rome par l’édi­fi­ca­tion de plusieurs œuvres publiques, signam­ment des temples et maisons sacrées. L’affec­tion que le peuple lui portait était si grande qu’on l’appe­la Père du pays. Or comme le Sénat traitait si on le devait nommer Romu­lus, quasi étant le second fonda­teur de Rome, le nom d’Auguste sembla plus saint, pource que les lieux de reli­gieuse dévo­tion étaient ainsi appe­lés. Il vécut 76 ans, et en régna 47.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 27v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_61]
(texte modernisé).

[Auguste. Empe­reur, empire, majes­té, prospé­ri­té, Sénat, triomphe.]

[Voir aussi Cléo­pâtre, Horace, Virgile et Néron.]






















«««  #  »»»

Auguste. Iuste, pere de paix, inuin­cible, heureus, empe­reur, race des dieux, grand Cæsar, pere du païs, fortu­né, saint, pieteus, vene­rable, debon­naire.

Auguste print le nom de Cæsar son grand oncle, & en aima mieux vser que de celui de son pere Caius Octa­uius. Il fut ama­teur des sciences, & honno­ra la ville de Romme par l’edi­fi­ca­tion de plusieurs œuures publiques, signam­ment des temples & maisons sacrees. L’affec­tion que le peuple lui portoit estoit si grande qu’on l’appel­la Pere du païs. Or comme le Senat traitoit si on le deuoit nommer Romu­lus, quasi estant le second fonda­teur de Romme, le nom d’Auguste sembla plus saint, pource que les lieux de reli­gieuse deuo­tion estoient ainsi appel­lés. Il vescut 76. ans, & en regna 47.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 27v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_61]
(texte original).

[Auguste. Empe­reur, empire, maies­té, prospe­ri­té, Senat, triomphe.]

[Voir aussi Cleo­patre, Horace, Virgile et Neron.]