Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Tibulle »»»

« Tibulle » dans :
Tahureau
1554 [1870]
~ Si d’un Horace…

~#~














 

Tibulle. Amoureux, subtil, romain, damoi­seau, gentil, mignard, facile, jeune, bien-disant.

Tibulle surnommé Algie natif de Rome (en laquelle il mourut, étant encore jeune), florissait du temps d’Horace et d’Ovide. Entre les poètes latins on l’estime un de ceux qui ont fort mignar­de­ment traité de l’amour.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 262r° [Gallica, N0050715_PDF_530]
(texte modernisé).

[Voir aussi Catulle, Juvénal, Lucrèce, Martial, Virgile…]























Tybulle. Amoureus, subtil, romain, damoi­seau, gentil, mignard, facile, ieune, bien-disant.

Tibulle surnommé Algie natif de Romme (en laquelle il mourut, estant encores ieune), florissoit du temps d’Horace & d’Ouide. Entre les poëtes latins on l’estime vn de ceux qui a [sic] fort mignar­de­ment traité de l’amour.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 262r° [Gallica, N0050715_PDF_530]
(texte original).

[Voir aussi Catule, Iuuenal, Lucrece, Martial, Virgile…]