««« Ma­gny »»»
 

Magny. Lyrique, amou­reux, querci­nois, fluide, gentil.

Olivier de Magny natif de Quercy pays natal de Clément Marot, pour la gentil­lesse de son esprit, lequel nous a produit deux livres d’amou­reuse poé­sie, mérite d’être nombré entre les doctes poètes français. Par la faveur et bienfaits de son maître M. d’Avan­son il fut secré­taire du Roi, mais la mort envieuse de son bonheur, incon­ti­nent l’assom­ma.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 154v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_315]
(texte modernisé).

[Voir aussi Baïf, Belleau, Buttet, Des Autels, Dorat, Du Bellay, Jodelle, La Péruse, Muret, Pele­tier, Ronsard, Sainte-Marthe, Salel, Scève, Tahu­reau, Tyard ; voir encore Corinne, Homère, Sappho ainsi que Horace, Ovide, Virgile et Pétrarque.]






















«««  #  »»»

Magni. Lyrique, amou­reus, querci­nois, fluide, gentil.

Oliuier de Magni natif de Querci païs natal de Clement Marot, pour la genti­lesse de son esprit, lequel nous a produit deux liures d’amou­reuse poesie, merite d’estre nombré entre les doctes poetes françois. Par la faueur & bien faits de son maistre M. d’Auan­son il fut secre­taire du Roi, mais la mort enuieuse de son bon heur, incon­ti­nent l’assom­ma.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 154v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_315]
(texte original).

[Voir aussi Aurat, Baif, Bellay, Belleau, Buttet, Des Autels, Iodelle, Muret, Pelle­tier, Peruse, Pontus de Thiard, Ronsard, Saincte Marthe, Salel, Sceue, Tahu­reau ; voir encore Corinne, Homere, Sapphon ainsi que Horace, Ouide, Virgile et Petrarque.]