««« Co­rinne »»»

« Co­rinne » dans :
Tahu­reau
1554 [1870]
~ Si d’un Horace…
Jo­delle
1574
~ Sapphon la docte Grecque…
Blan­chon
1583
~ Si ma plume pouvait…

~#~














 

Corinne. Savante, belle, tana­gré­anne, poète ou poé­te­resse, ancienne.

Corinne a été le nom de trois dames doctes en poé­sie : l’une Thébaine fille d’Arché­lo­dore et de Procra­tie, laquelle on dit plusieurs fois avoir surmon­té Pindare : l’autre Thespienne grande­ment célé­brée par les anciens : La troisième vivait au temps d’Ovide, et fut de lui fort aimée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 68r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_142]
(texte modernisé).

[Voir aussi Sappho et Cassandre, Lalage, Laure, Méline]






















«««  #  »»»

Corinne ou Corynne. Scauante, belle, tana­gre­anne, poete ou poe­te­resse, ancienne.

Corynne a esté le nom de trois dames doctes en poe­sie: l’vne Thebaine fille d’Arche­lo­dore & de Procra­tie, laquelle on dict plusieurs fois auoir surmon­té Pindare : l’autre Thespienne [Thesbienne] grande­ment cele­bree par les anciens : La troisiesme viuoit au temps d’Ouide, & fut de lui fort aimee.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 68r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_142]
(texte original).

[Voir aussi Sapphon et Cassandre, Lalage, Laure, Meline]