Joachim BLANCHON (?-?)
Si ma plume pouvait…
Paris, Thomas Perier, 1583.
ouvrir sur Gallica : Pasithée, sonnet LXIII, p. 128.

Si ma plume pouvait mon courage égaler,
Jamais, Laure, Cassandre, Hippolyte, Oriane,
Corinne, Briséis, Artémis, Luciane,
N’ont vu si hautement leur mémoire voler,

Ni celle dont l’Égypte encore veut parler,
Ni la Grecque aux beaux yeux, Lise, ou Émiliane,
Pallas, Vénus, Junon et la chaste Diane,
Ayant voulu en toi leurs grâces étaler.

Pallas te fit présent de sa science infuse,
Vénus de sa beauté, Junon ne te refuse
Ses plus riches valeurs, et Diane a vêtu

Ton Corps de tout l’honneur heureusement en elle,
Si que je te dirais des Grâces la plus belle,
En savoir, en beauté, en biens, et en vertu.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Si ma plume pouvait mon courage égaler,
Jamais, Laure, Cassandre, Hippolyte, Oriane,
Corinne, Briséis, Artémis, Luciane,
N’ont vu si hautement leur mémoire voler,

Ni celle dont l’Égypte encore veut parler,
Ni la Grecque aux beaux yeux, Lise, ou Émiliane,
Pallas, Vénus, Junon et la chaste Diane,
Ayant voulu en toi leurs grâces étaler.

Pallas te fit présent de sa science infuse,
Vénus de sa beauté, Junon ne te refuse
Ses plus riches valeurs, et Diane a vêtu

Ton Corps de tout l’honneur heureusement en elle,
Si que je te dirais des Grâces la plus belle,
En savoir, en beauté, en biens, et en vertu.

 

En ligne le 17/02/17.
Dernière révision le 26/02/17.