««« dia­mant »»»

« diamant » ou « diamants » dans :
Du Bellay
1550
~ Me soit amour…
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Ron­sard
1552
~ Ce beau corail…
~ Ô doux parler…
~ Ce ris plus doux…
~ Un grand rocher…
Baïf
1555
~ Tout tel que j’ai été…
Jean de La Taille
1573
~ Ô cœur ingrat…
Jamyn
1579
~ Ô beaux cheveux…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 13]
Bi­rague
1585
~ Un poil blond enla­cé…
~ Ô cœur triste et pensif…
Le Gay­gnard
1585
~ Comme en un beau Parterre…
Ver­meil
1600
~ Puisque tu veux dompter…
Claude Gar­nier
1609
~ Ces feux jumeaux…
Certon
1620
~ Qui vante qui voudra…
Mar­beuf
1628
~ Beau corail soupi­rant…

~#~














 

Diamant. Précieux, dur, incor­rup­tible, luisant, pointu, coûteux, riche, sidé­rite, infran­gible, tremblant, exquis, éter­nel, indien, clair, durable, gris, ferme.

Le Diamant qui croît ès mines d’or d’Indie est plus relui­sant que tous autres, et celui qui tire sur la couleur du fer est appe­lé Sidé­rite. Cette pierre est extrê­me­ment dure, si bien que non seule­ment elle repousse les coups de marteau, mais aussi résiste au feu, par lequel au lieu d’empi­rer elle recouvre plus beau lustre. Néan­moins cette dure­té nonpa­reille peut être amol­lie par le sang d’un bouc, ou d’un lion quand il sera chaud, en sorte qu’elle sera aisée à rompre. Pareil­le­ment si on la met parmi du plomb fondu en une fournaise, elle devien­dra si chaude qu’elle se brise­ra.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 81r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_168]
(texte modernisé).

[[Mon] diamant. Nos amou­reux transis […] en leurs écrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quelque faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Diamantin /-ine. Caillou, dure­té, fort, fortesse ou for­te­resse, gemme, pierre ou pier­re­rie, roc, roche ou ro­cher.]

[Voir aussi éme­raude, jaspe, rubis, saphir et joyau, ainsi que corail, cristal, perle et albâtre, cinabre, marbre, porphyre…]






















«««  #  »»»

Diamant. Precieus, dur, incor­rup­tible, luisant, pointu, cousteus, riche, side­rite, infran­gible, tremblant, exquis, æter­nel, indien, clair, durable, gris, ferme.

Le Diamant qui croist és mines d’or d’Indie est plus relui­sant que tous autres, & celui qui tire sur la couleur du fer est appel­lé Side­rite. Ceste pierre est extre­me­ment dure, si bien que non seule­ment elle repoulse les coups de marteau, mais aussi resiste au feu, par lequel au lieu d’empi­rer elle recouure plus beau lustre. Neant­moins ceste durté non-pareille peut estre amol­lie par le sang d’vn bouc, ou d’vn lion quand il sera chaud, en sorte qu’elle sera aisee à rompre. Pareil­le­ment si on la met parmi du plomb fondu en vne fournaise, elle deuien­dra si chaude qu’elle se brise­ra.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 81r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_168]
(texte original).

[[Mon] diamant. Noz amou­reus transis […] en leurs escrits, princi­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quelque faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Diamantin /-ine. Caillou, dure­té, fort, fortesse ou for­te­resse, gemme, pierre ou pier­re­rie, roc, roche ou ro­cher.]

[Voir aussi esme­raude, iaspe, rubis, saphir et ioyau, ainsi que corail, crystal, perle et albastre, cinabre, marbre, porphyre…]