««« cris­tal »»»

« cristal » dans :
Ron­sard
1552
~ Le feu jumeau…
Magny
1553
~ Elle est à vous…
Tyard
1555
~ En la froideur…
Du Bellay
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Buttet
1561
~ Toujours ne sera d’or…
La Jessée
1583
~ Ni le refus…
Du Monin
1585
~ Yeux pur cristal d’amour…
Desaurs
1589
~ Main mille fois…
Vermeil
1600
~ Puisque tu veux dompter…
Nostre­dame
1608
~ Comme un peintre excellent…
Lope de Vega (Lance­lot, traduc­teur)
1622
~ Tous les ruisseaux ouverts…

~#~
















¶ le cristal de Borée : la glace
 

Cristal. Azu­ré, lui­sant, pur, vi­cieux, pesant, net, poli, gla­cé ou gla­cial, blan­chis­sant, indien, nei­geux, glis­sant ou grillant.

Le Cristal n’est que neige couverte en glace (comme dit Aris­tote) et par estime celui des Indes est répu­té le meilleur.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 73r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_152]
(texte modernisé).

[Cristallin /-ine. Blan­cheur, ciel, eau, font ou fon­taine, glace, grêle, lampe, mi­roir, onde, perle, ruis­seau.]

[Voir aussi Cypre.]






















«««  #  »»»

Crystal. Azu­ré, lui­sant, pur, vitieus, pe­sant, net, poli, gla­cé ou gla­cial, blan­chis­sant, indien, nei­geus, glis­sant ou grillant.

Le Crystal n’est que neige couuerte en glace (comme dit Aris­tote) & par estime celui des Indes est repu­té le meilleur.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 73r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_152]
(texte original).

[Crystalin [+crista­lin] /-ine. Blan­cheur, ciel, eau, font ou fon­taine, glace, gresle, lampe, mi­roir, onde, perle, ruis­seau.]

[Voir aussi Cypre.]