Isaac HABERT (1560-1615)
Tu as laissé ton Dieu…
Paris, Jean Richer, 1585.

[…] 

Tu as laissé ton Dieu pour suivre les plaisirs
De ce monde enchanteur, ardente de désirs,
Tu as suivi partout la volupté trompeuse,
Et choisi pour le port une mer orageuse,
Et le vrai pour le faux, l’absinthe pour le miel,
La guerre pour la paix, la terre pour le ciel,
Et l’ombre pour le corps, le deuil pour la liesse,
Pour le vrai bien le mal, pour le repos l’angoisse,
Pour le froment l’ivraie, et pour le jour la nuit,
L’épine pour la rose, et la fleur pour le fruit,
Pour la brebis le loup, la fange pour l’eau claire,
Et pour Jérusalem Babylone adversaire.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Tu as laissé ton Dieu pour suivre les plaisirs
De ce monde enchanteur, ardente de désirs,
Tu as suivi partout la volupté trompeuse,
Et choisi pour le port une mer orageuse,
Et le vrai pour le faux, l’absinthe pour le miel,
La guerre pour la paix, la terre pour le ciel,
Et l’ombre pour le corps, le deuil pour la liesse,
Pour le vrai bien le mal, pour le repos l’angoisse,
Pour le froment l’ivraie, et pour le jour la nuit,
L’épine pour la rose, et la fleur pour le fruit,
Pour la brebis le loup, la fange pour l’eau claire,
Et pour Jérusalem Babylone adversaire.

[…] 

 

En ligne le 19/09/19.
Dernière révision le 19/09/19.