««« Baby­lone »»»

« Baby­lone » dans :
Isaac Habert
1585
~ Tu as laissé ton Dieu…

~#~














 

Baby­lone. Antique, superbe, opu­lente, noble, admi­rable, spa­cieuse, mi­racle du monde, forte, mar­chande, riche, po­pu­leuse, égyp­tienne, grande, cé­lèbre, ma­gni­fique.

Babylon a été ancien­ne­ment la capi­tale ville de Chal­dée, si fameuse que pour rai­son d’elle l’Assy­rie et Méso­po­ta­mie furent appe­lées Baby­lone. Au milieu de cette grande et magni­fique cité, passe le grand fleuve Euphra­tès qui la rend dou­ble­ment admi­rable. On dit qu’en icelle ville y avait bien 600 000 habi­tants. Les Perses en ont rui­né une par­tie, et le temps a consom­mé l’autre : de sorte qu’on peut dire, De grande Cité grand désert. Une autre Baby­lone est en Égypte qui s’appelle aujour­d’hui le grand Caire, ville sujette au Turc fort peu­plée et mar­chande.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 29v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_65]
(texte modernisé).

[Baby­lo­nien /-ienne /-s. Euphrate, Juifs, Sémi­ra­mis.]


 

«««  #  »»»

Baby­lon ou Baby­lone. Antique, superbe, opu­lente, noble, admi­rable, spa­tieuse, mi­racle du monde, forte, mar­chande, riche, po­pu­leuse, ægip­tienne, grande, ce­lebre, ma­gni­fique.

Babylon a esté ancien­ne­ment la capi­tale ville de Chal­dee, si fameuse que pour rai­son d’elle l’Assy­rie & Meso­po­ta­mie furent appel­lees Baby­lone. Au milieu de ceste grande & magni­fique cité, passe le grand fleuue Euphra­tés qui la rend dou­ble­ment admi­rable. On dict qu’en icelle ville i auoit bien 600 000. habi­tans. Les Perses en ont ruï­né vne par­tie, & le temps a consom­mé l’autre : de sorte qu’on peut dire, De grande Cité grand desert. Vne autre Baby­lone est en Ægipte qui s’apelle auiour­dhui le grand Caire, ville suiette au Turc fort peu­plee & mar­chande.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 29v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_65]
(texte original).

[Baby­lo­nien /-ienne /-s. Euphrate, Iuifs, Semi­ra­mis.]