Joseph DU CHESNE (v.1544-1609)
Fais plutôt…
Genève, Jean Durant, 1584.

[…]

Puis donc que par ta sainte grâce,
La paix de plus fort nous embrasse,
La paix ô Dieu nous entretiens,
La paix à bien nous achemine,
Car elle prend son origine
De toi le père de tout bien,

Fais plutôt par la bonté tienne,
Que la croupe Caucasienne
Soit et sans neige, et sans glaçons,
Que plutôt la mer soit sans voiles,
Plutôt le ciel soit sans étoiles,
Qu’elle abandonne nos maisons.

Que tout le bétail porte-laine,
Qui paît en cette heureuse plaine,
Plutôt s’accorde avec les loups,
Plutôt sans Ours soient nos montagnes,
Et sans fontaines nos campagnes
Que la paix s’éloigne de nous.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…]

Puis donc que par ta sainte grâce,
La paix de plus fort nous embrasse,
La paix ô Dieu nous entretiens,
La paix à bien nous achemine,
Car elle prend son origine
De toi le père de tout bien,

Fais plutôt par la bonté tienne,
Que la croupe Caucasienne
Soit et sans neige, et sans glaçons,
Que plutôt la mer soit sans voiles,
Plutôt le ciel soit sans étoiles,
Qu’elle abandonne nos maisons.

Que tout le bétail porte-laine,
Qui paît en cette heureuse plaine,
Plutôt s’accorde avec les loups,
Plutôt sans Ours soient nos montagnes,
Et sans fontaines nos campagnes
Que la paix s’éloigne de nous.

 

En ligne le 23/12/09.
Dernière révision le 03/10/10.