Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« nauto­nier ou no­cher »»»

« nocher », « nautonier », ou « nochers » dans :
Forcadel
1548
~ Un clair soleil…
Tyard
1555
~ À l’œil brillant…
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nautonier…
Hesteau
1578
~ Rien ne dure toujours…
La Jessée
1583
~ Si les Nochers sauvés…
Joseph Du Chesne
1584
~ Ô Lèthe sommeilleux…
Birague
1585
~ Du vagueux Océan…
Du Monin
1585
~ Ô du sacré Nombril…
Vermeil
1600
~ Je chante et pleure…

~#~














 




















Nauton­nier ou Nocher. Auare, craintif, soucieus, incertain, rude, eston­né, criard, paoureus, charon­tean, barbare, fidele, sage, palle, hardi, neptu­nien, expert, mise­rable, pariure, vaga­bond, rusé.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 175v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_357]
(texte original).

[Enne­mie des nauton­niers. Tourmente.]

[Nauton­nier /-iere. Barque, bateau, cri, Pali­nure, rame ou aui­ron, voile à voguer.]

[Nauton­nier infer­nal, nocher enne­mi. Charon.]

[Voir aussi nau, naue, nauire ou nef.]