Joachim DU BELLAY (1522-1560)
Plutôt les Cerfs…
Paris, Guillaume Cavellat, 1553.

«««

textes de
Du Bellay

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 1-6)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
la constance dans l’amour honnête

 

ouvrir sur Gallica : élégie [extrait], p. 86.

[…] 

Plutôt les Cerfs vivront parmi les eaux,
Et les poissons, où vivent les oiseaux :
Plutôt sera la grande mer sans voiles,
Les bois sans ombre, et le ciel sans étoiles,
Et verra l’on plutôt le monde enclos
Dedans le sein de son premier chaos,
Que pour vertu en mon cœur imprimée
Votre vertu de moi soit moins aimée,
Ou que d’un cœur honnêtement lié
L’honnête amour soit jamais oublié.
Ains tout ainsi qu’un impétueux fleuve,
Plus furieux par un autre se treuve,
Quand les deux cours en un cours assemblés
Vont ravissant les arbres, et les blés,
Pierres, maisons, bois, et toute autre chose
Qui au devant de leur fureur s’oppose,
Ainsi l’Amour qui en mon chaste cœur
D’un autre Amour prend nouvelle vigueur,
Courra toujours d’une si vive source,
Qu’autre Amitié n’arrêtera sa course.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Plutôt les Cerfs vivront parmi les eaux,
Et les poissons, où vivent les oiseaux :
Plutôt sera la grande mer sans voiles,
Les bois sans ombre, et le ciel sans étoiles,
Et verra l’on plutôt le monde enclos
Dedans le sein de son premier chaos,
Que pour vertu en mon cœur imprimée
Votre vertu de moi soit moins aimée,
Ou que d’un cœur honnêtement lié
L’honnête amour soit jamais oublié.
Ains tout ainsi qu’un impétueux fleuve,
Plus furieux par un autre se treuve,
Quand les deux cours en un cours assemblés
Vont ravissant les arbres, et les blés,
Pierres, maisons, bois, et toute autre chose
Qui au devant de leur fureur s’oppose,
Ainsi l’Amour qui en mon chaste cœur
D’un autre Amour prend nouvelle vigueur,
Courra toujours d’une si vive source,
Qu’autre Amitié n’arrêtera sa course.

[…] 

 

En ligne le 31/08/07.
Dernière révision le 25/03/17.