Adrian de GADOU (?-?)
Plus la douce clarté…
Paris, J. Mettayer & M. Challange, 1573.

Plus la doulce clarté des cieux à nous donnée:
Plus les prez émaillez de boutons fleurissans:
Plus la forest touffuë, ombrage des passans:
Plus les champs reuerdis, apres la froide année:

Plus les clairs ruysselets, dont la terre est bornée:
Plus les riches trouppeaux és montaignes paissans:
Plus les ioyeux aigneaux, hors du toist bondissans:
Plus la gaye bergere, à leur garde ordonnée:

Plus voir courir le lieure, où bien le cerf lancer:
Plus voller la perdris, ny sauter, ny danser:
Plus aucun des plaisirs qu’à voir plus on reclame:
Plus les riches habits de nouuel inuentez:

Plus dix mille ornemens, où dix mille beautez:
Ne sont rien à mes yeux, si ie ne voy madame.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Plus la doulce clarté des cieux à nous donnée:
Plus les prez émaillez de boutons fleurissans:
Plus la forest touffuë, ombrage des passans:
Plus les champs reuerdis, apres la froide année:

Plus les clairs ruysselets, dont la terre est bornée:
Plus les riches trouppeaux és montaignes paissans:
Plus les ioyeux aigneaux, hors du toist bondissans:
Plus la gaye bergere, à leur garde ordonnée:

Plus voir courir le lieure, où bien le cerf lancer:
Plus voller la perdris, ny sauter, ny danser:
Plus aucun des plaisirs qu’à voir plus on reclame:
Plus les riches habits de nouuel inuentez:

Plus dix mille ornemens, où dix mille beautez:
Ne sont rien à mes yeux, si ie ne voy madame.

 

En ligne le 19/12/05.
Dernière révision le 25/12/18.