««« sé­jour »»»

« séjour » dans :
Du Bellay
1550
~ Quand la fureur…
Ron­sard
1552
~ Quand au premier…
1560
~ Le feu jumeau…
Baïf
1555
~ Ô beaux yeux azu­rins…
Pasquier
1555
~ Rien ne me plaît…
Buttet
1561
~ Il était nuit…
Boys­sières
1578
~ Tout à coup je me sens…
Robert Gar­nier
1579
~ Que bien vrai le chantre sacré…
~ Que les rocs Capha­rés…
La Jessée
1583
~ Ni le refus…
~ Bienheureux l’an, et jour…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ Les Lettres, les Vertus…
Cornu
1583
~ Plutôt du ciel astré…
Pon­toux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
Bi­rague
1585
~ Un poil blond enla­cé…
Du Monin
1585
~ Pardonne-moi Nombril…
Desaurs
1589
~ Main mille fois…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ Ô doux regards…
Grisel
1599
~ Plutôt le ciel voûté…

~#~














 

Séjour. Pri­vé, stable, dé­layant, ar­rê­té, do­mes­tique, af­fai­ré, vo­lup­tueux, re­tar­dant, agré­able, dif­fé­ré, plai­sant, ca­sa­nier, en­nuyeux, pa­res­seux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 243v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_493]
(texte modernisé).

[Séjour aveugle et reclus. Tombe ou tom­beau.]






















«««  #  »»»

Seiour. Pri­ué, stable, de­laiant, ar­res­té, do­mes­tique, af­fai­ré, vo­lup­tueus, re­tar­dant, agre­able, dif­fe­ré, plai­sant, ca­sa­nier, en­nuieus, pa­res­seus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 243v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_493]
(texte original).

[Seiour aueugle & reclus. Tombe ou tom­beau.]