««« Thra­ce »»»

« Thrace » dans :
Buttet
1561
~ Tu as ce crin…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ La Beauté, la doc­trine…
Expil­ly
1596
~ Cypris, Pithon, Minerve…

~#~
















¶ le « fier dieu que l’âpre Thrace adore » (Buttet) : Mars
¶ « le nourris­son de Thrace » (Des Roches) : Orphée
 

Thrace. Barbare, scy­thienne, froide, puis­sante, ra­bo­teuse, mal-plai­sante, nei­geuse, guer­rière, rude, pier­reuse, mar­tiale ou ma­vor­tienne.

La région de Thrace aujour­d’hui nom­mée Ro­ma­nie, est en Europe, et nom­brée pour une des par­ties de Scy­thie, jointe au pays de Macé­done, ayant vers le Nord et Sep­ten­trion le Da­nube, au le­vant le Pro­pon­tide et bras Saint Georges, au midi l’Ar­chi­pé­lague, et au po­nant la haute My­sie à pré­sent dite Ser­vie. Cette-ci fut jadis nom­mée Scy­thon, et de­puis Thrace d’un fils de Mars ainsi appe­lé, ou bien à cause de son âpre­té et ru­desse. Car cette ré­gion est froide, dif­fi­cile à cul­ti­ver et mal propre à nour­rir, et pro­duire les se­mences qu’on y jette.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 261r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528_529]
(texte modernisé).

[Grand prêtre de Thrace. Orphée.]

[Thracien /-ienne. Bacchus, Borée, Eury­dice, flèche, Hèbre, lion, lyre, Mavors, Orphée, Pal­las, Phi­née, Phyl­lis, Rho­do­pé, Té­rée.]

[Thréicien /-ienne /-s. Ama­zones, Hippo­lyte [Ama­zone], Orphée.]

[Voir aussi Démo­phoon, Ori­thye, Priam.]


 

«««  #  »»»

Thrace. Bar­bare, scy­thienne, froide, puis­sante, ra­bo­teuse, mal-plai­sante, nei­geuse, guer­riere, rude, pier­reuse, mar­tiale ou ma­uor­tienne.

La region de Thrace auiour­dhui nom­mee Roma­nie, est en Europe, & nom­bree pour vne des par­ties de Scy­thie, iointe au païs de Mace­done, aiant vers le Nord & Sep­ten­trion le Da­nube, au le­uant le Pro­pon­tide & bras S. George, au mi­di l’Ar­chi­pe­lague, & au po­nant la haute My­sie à pre­sent dite Ser­uie. Ceste-ci fut iadis nom­mee Scy­thon, & depuis Thrace d’vn fils de Mars ainsi appel­lé, ou bien à cause de son aspre­té & ru­desse. Car ceste re­gion est froide, dif­fi­cile à cul­ti­uer & mal propre à nour­rir, & pro­duire les se­mences qu’on y iette.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 261r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528_529]
(texte original).

[Grand prestre de Thrace. Orphee.]

[Thracien /-ienne. Bac­chus, Boree, Eury­dice, fleche, Hebre, lion, lyre, Mauors, Orphee, Pal­las, Phi­nee, Phyl­lis, Rho­do­pé, Teree.]

[Threicien /-ienne /-s [threïciennes]. Ama­zones, Hip­po­lyte [Ama­zone], Orphee.]

[Voir aussi Demo­phoon, Ori­thye, Priam.]