««« âge »»»

« âge » dans :
Ron­sard
1552
~ Son chef est d’or…
1584
~ Ni de son chef…
Magny
1557
~ Ces beaux cheveux dorés…
Jean de La Taille
1573
~ Veux-tu doncques laisser…
Jodelle
1574
~ Le dol longtemps couvé…
Gou­lart
1574
~ Mon âge, ô Dieu…
Le Saulx
1577
~ L’Éternel qui sans jours… (Th., 65)
La Jessée
1578
~ Grasinde, qui me fais…
Courtin
1581
~ Ô doux dédain…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 12]
Jacques de Romieu
1584
~ Qui comptera les fleurs…
Perrin
1588
~ Tant heureuse est…
Chassi­gnet
1594
~ L’enfance incon­ti­nent…
Du Tron­chet
1595
~ Si ma vie se peut… (Canz., 12)
~ Le vieux homme se meut… (Canz., 16)
Angot
1603
~ Toute chose prend fin…
Malde­ghem
1606
~ À toute heure qu’Amour… (Canz., 13)
~ Le vieillar­dot grisard… (Canz., 16)
Claude Gar­nier
1609
~ Soit que je vive…

~#~














 

Âge. Glissant, transi­toire, fuyard, irré­vo­cable, tournant ou tour­noyant, léger, entre-suivi, floris­sant, tempo­rel, emplu­mé, rouant, flexible, décli­nant, muable, retour­nant, succes­sif, éva­noui ou éva­nouis­sant, regret­té, labile, renais­sant, ailé, subsé­cu­tif, roulant, écou­lé, péris­sable, fragile, empen­né, coulant, suitif, mobile, grillant, non-recou­vrable.

Nous avons deux sortes d’Âge, l’un de l’homme, l’autre du monde, qui autre­ment est appe­lé Siècle.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 1r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_8]
(texte modernisé).






















«««  #  »»»

Aage ou Age. Glissant, transi­toire, fuiart, irre­uo­cable, tournant ou tour­noiant, leger, entre-suiui, floris­sant, tempo­rel, emplu­mé, rouänt, flexible, decli­nant, muable, retour­nant, succes­sif, esua­noui ou esua­nouis­sant, regret­té, labile, renais­sant, ailé, subse­cu­tif, roulant, escou­lé, peris­sable, fragile, empen­né, coulant, suitif, mobile, grillant, non-recou­urable.

Nous auons deux sortes d’Age, l’vn de l’homme, l’autre du monde, qui autre­ment est appel­lé Siecle.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 1r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_8]
(texte original).