Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Que n’ai-je les accords…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

Que n’ai-je les accords du Cygne de Florence !
En los je vous ferais sa Nymphe égaliser :
Je vous ferais encor d’âge en âge priser,
Ainsi qu’un Vendômois, parmi toute la France.

Cil qui naît dans Venise, et dès sa tendre enfance
Se vit ici conduire, et naturaliser,
Ne saurait mieux que moi vous immortaliser :
Non le Harpeur d’Anjou, témoin de sa souffrance.

Ore mon tard destin me montre après ceux-ci !
Ne pouvant toutefois vous postposer ici
À Laure, et à Cassandre, à Francine, et l’Olive.

Si donc j’ai quelque honneur, c’est par vous que je l’ai :
Vous dis-je qui serez d’une ardeur plus naïve
Mon Pétrarque, et Ronsard, mon Baïf, et Bellay.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Que n’ai-je les accords du Cygne de Florence !
En los je vous ferais sa Nymphe égaliser :
Je vous ferais encor d’âge en âge priser,
Ainsi qu’un Vendômois, parmi toute la France.

Cil qui naît dans Venise, et dès sa tendre enfance
Se vit ici conduire, et naturaliser,
Ne saurait mieux que moi vous immortaliser :
Non le Harpeur d’Anjou, témoin de sa souffrance.

Ore mon tard destin me montre après ceux-ci !
Ne pouvant toutefois vous postposer ici
À Laure, et à Cassandre, à Francine, et l’Olive.

Si donc j’ai quelque honneur, c’est par vous que je l’ai :
Vous dis-je qui serez d’une ardeur plus naïve
Mon Pétrarque, et Ronsard, mon Baïf, et Bellay.

 

En ligne le 09/06/19.
Dernière révision le 09/06/19.