Pierre de RONSARD (1524-1585)
Que Gâtine ait…
Paris, veuve Maurice de La Porte, 1552.

«««

textes de
Ron­sard

»»»


«««

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 1-11)

»»»


«««

»»»


 

propos :
le retour de
l’âge d’or

»»»

ouvrir sur Gallica : Sonnets, p. 91.

Que Gastine ait tout le chef iaunissant
De maint citron & mainte belle orenge,
Que toute odeur de toute terre estrange,
Aille par tout noz plaines remplissant.

Le Loyr soit laict, son rempart verdissant,
En vn tapis d’esmeraudes se change,
Et le sablon, qui dans Braye se range,
D’arenes d’or soit par tout blondissant.

Pleuue le ciel des parfumz & des roses,
Soyent des grand ventz les aleines encloses,
La mer soit calme, & l’air plein de bon heur:

Voici le iour, que l’enfant de mon maistre,
Naissant au monde, au monde a fait renaistre,
La foy premiere, & le premier honneur.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Que Gastine ait tout le chef iaunissant
De maint citron & mainte belle orenge,
Que toute odeur de toute terre estrange,
Aille par tout noz plaines remplissant.

Le Loyr soit laict, son rempart verdissant,
En vn tapis d’esmeraudes se change,
Et le sablon, qui dans Braye se range,
D’arenes d’or soit par tout blondissant.

Pleuue le ciel des parfumz & des roses,
Soyent des grand ventz les aleines encloses,
La mer soit calme, & l’air plein de bon heur:

Voici le iour, que l’enfant de mon maistre,
Naissant au monde, au monde a fait renaistre,
La foy premiere, & le premier honneur.

 

Version de 1553 en ligne le 07/03/10,
remplacée par celle de 1552 le 08/03/14.
Dernière révision le 08/03/19.