««« chef »»»

« chef » ou « chefs » dans :
Du Bellay
1549
~ De grand’ Beauté…
1569
~ Comme de fleurs…
Tyard
1549
~ Ma Dame alors…
Ron­sard
1552
~ Son chef est d’or…
~ Que Gâtine ait…
1553
~ Ni de son chef…
La Haye
1553
~ Petite porte…
Jo­delle
1553
~ Phébus, Amour, Cypris…
1575
~ Ton Neptun mon binet
Magny
1553
~ Entre les flots…
Baïf
1573
~ Trait, feu, piège d’Amour…
Gou­lart
1574
~ Mon âge, ô Dieu…
Du Pré
1577
~ Quand je viens de la ville…
Le Saulx
1577
~ Plus qu’on ne voit au ciel… (Th., 76)
Hes­teau
1578
~ Rien ne dure toujours…
~ Du Soleil radieux…
~ Comme on voit un chevreuil…
Jamyn
1579
~ Ô beaux cheveux…
La Jessée
1583
~ Avec les ans…
Jacques de Romieu
1584
~ Que servent ces œillets…
Las­phrise
1597
~ Je penserais plutôt…

~#~
















* chef : tête
¶ « le chef qu’Égypte favo­rise » : la cheve­lure de Béré­nice (Jamyn).
 

Chef. Crineux, éle­vé, appa­rent, véné­rable, perru­qué, haut, cheve­lu, décou­vert ou cou­vert, cabo­cheux, émi­nent, cornu, douteux, têtu.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 56r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_118]
(texte modernisé).

[Chef d’armes. Capi­taine.]

[Chef de l’Église. Pape.]

[Chef de la femme. Mari.]

[Pour les misères qu’Opi­nion fait souffrir en toutes les contrées où elle peut ramper, on la nomme […] hydre à cent mille chefs.]

[Voir aussi cheveux, tête.]






















«««  #  »»»

Chef. Crineus, esle­ué, appa­rent, vene­rable, perru­qué, haut, cheue­lu, descou­uert ou cou­uert, cabo­cheus, emi­nent, cornu, douteus, testu.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 56r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_118]
(texte original).

[Chef d’armes. Capi­taine.]

[Chef de l’Eglise. Pape.]

[Chef de la femme. Mari.]

[Pour les miseres qu’Opi­nion fait souffrir en toutes les contrees où elle peut ramper, on la nomme […] hydre à cent mille chefs.]

[Voir aussi cheueus, teste.]