Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« taillis »»»

« taillis » dans :
Jodelle
1575
~ Ton Neptun mon binet
Blanchon
1583
~ Le Printemps gracieux… [strophe 3]
Jacques de Romieu
1584
~ Ni ce miel qui si doux…
Claude Garnier
1609
~ Que de buissons…

~#~














 

Taillis. Chevelu, vert ou verdoyant, ombreux, secret, rasé, feuillu, plaisant, hérissé, fleuri, rever­dissant, offusqué, beau, profond, buissonneux, obscur, tronqué, ombrageux, frais, noir, ronceux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 255v° [Gallica, N0050715_PDF_517]
(texte modernisé).

[Voir aussi bois, buisson, forêt, haie…]























Taillis. Cheuelu, verd ou verdoiant, ombreus, secret, rasé, fueillu, plaisant, herissé, fleuri, reuer­dissant, offusqué, beau, profond, buissonneus, obscur, tronqué, ombrageus, frais, noir, ronceus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 255v° [Gallica, N0050715_PDF_517]
(texte original).

[Voir aussi bois, buisson, forest, haie…]