Jacques de ROMIEU (?-?)
Béni le jour…
Lyon, Benoît Rigaud, 1584.
ouvrir sur Gallica : Sonnet XL, f° 31r°.

BÉni le jour, et le mois, et l’année,

Et le logis, le temps, l’heure, et le point,
Le beau pays, la ville, où je fus joint
De deux beaux yeux qui m’ont l’âme étonnée.

Béni encor la douce destinée
Que j’endurai avec amour conjoint :
Et l’arc tendu, et le fer, qui m’époint,
Au fond du cœur d’une flèche empennée.

Béni la voix, et béni les soupirs,
Les doux accents, les larmes, les désirs,
Qu’ai en chantant épandus pour ma dame.

Et béni soit encor tout le papier
Où j’ai pour elle usé du saint métier
Qui fera vivre à jamais notre flamme.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

BÉni le jour, et le mois, et l’année,

Et le logis, le temps, l’heure, et le point,
Le beau pays, la ville, où je fus joint
De deux beaux yeux qui m’ont l’âme étonnée.

Béni encor la douce destinée
Que j’endurai avec amour conjoint :
Et l’arc tendu, et le fer, qui m’époint,
Au fond du cœur d’une flèche empennée.

Béni la voix, et béni les soupirs,
Les doux accents, les larmes, les désirs,
Qu’ai en chantant épandus pour ma dame.

Et béni soit encor tout le papier
Où j’ai pour elle usé du saint métier
Qui fera vivre à jamais notre flamme.

 

En ligne le 24/10/05,
versé dans l’anthologie principale le 11/11/18.
Dernière révision le 11/11/18.