««« Ili­ade »»»

« Iliade » dans :
Robert Gar­nier
1579
~ Que les rocs Capha­rés…
La Jessée
1583
~ Je n’égale mes soins…

~#~














 

Iliade. Grégeoise, admi­rable, immor­telle, belli­queuse, grande, divine, labo­rieuse, ini­mi­table, œuvre de longue haleine, grave, belle, fameuse, homé­rique, ingé­nieuse, diffi­cile, faconde, admi­rable [doublon], héroïque, brave.

Iliade est l’excel­lent œuvre d’Homère, lequel en vingt-quatre livres contient la guerre des Grecs à l’encontre des Troyens, prove­nue à cause du ravis­se­ment d’Hélène.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 134v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_275]
(texte modernisé).

[Auteur de l’Iliade. Homère.]

[Voir aussi Briséis, Cassandre, Hector, Pâris, Polyxène, Priam, Troie et Achille, Aga­mem­non, Méné­las, Nestor, Ulysse.]

[Voir aussi Salel.]






















«««  #  »»»

Iliade. Gregeoise, admi­rable, immor­telle, belli­queuse, grande, diuine, labo­rieuse, ini­mi­table, œuvre de longue aleine, graue, belle, fameuse, home­rique, inge­nieuse, diffi­cile, faconde, admi­rable [doublon], heroïque, braue.

Iliade est l’excel­lent oeuure d’Homere, lequel en vingt quatre liures contient la guerre des Grecs alen­contre des Troiens, proue­nue à cause du rauis­se­ment d’Helene.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 134v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_275]
(texte original).

[Autheur de l’Iliade. Homere.]

[Voir aussi Briseis, Cassandre, Hector, Paris, Polyxene, Priam, Troie et Achille, Aga­mem­non, Mene­las, Nestor, Vlysse.]

[Voir aussi Salel.]