Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Bri­séis »»»

« Briséis » dans :
Blanchon
1583
~ Si ma plume pouvait…

~#~














 

Briséis. Troyenne, belle, lyrsienne, gentille.

Ce fut une fille autre­ment nommée Hippo­da­mie, si fort aimée d’Achille, qu’enfin lui ôta Aga­mem­non, dont s’ensui­vit entre eux deux une haine irré­con­ci­liable.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 41r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_88]
(texte modernisé).

[Voir aussi Cassandre, Hector, Pâris, Polyxène et Homère, Iliade, Troie.]























Briseis. Troienne, belle, lyrsienne, gentile.

Ce fut vne fille autre­ment nommee Hippo­da­mie, si fort aimee d’Achille, qu’en fin lui osta Aga­mem­non, dont s’ensui­uit entre eux deux vne haine irre­con­ci­liable.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 41r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_88]
(texte original).

[Voir aussi Cassandre, Hector, Paris, Polyxene et Homere, Iliade, Troie.]