««« Méné­las »»»

« le plus petit Atride » dans :
Turrin
1572
~ Comme jadis…

~#~
















◊ « le plus petit Atride », « le Grec » aidé par Protée (Turrin)
 

Méné­las. Chétif, atride, spar­tain, mycé­néan.

Méné­las roi de Sparte, fils d’Atrée et d’Ærope ou de Plisthène, et frère d’Aga­mem­non épou­sa Hélène fille de Jupi­ter et de Lède : le ravis­se­ment de laquelle en l’absence de son mari, fait par Pâris fils de Priam, fut cause de l’entière ruine des Troyens.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 163r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_332]
(texte modernisé).

[Méné­laïde. Hélène.]

[Voir aussi Pyrrhe et Iliade, Troie.]






















«««  #  »»»

Mene­las. Chetif, atride, spar­tain, my­ce­nean.

Menelas roi de Sparte, fils d’Atree & d’Ærope ou de Plisthene, & frere d’Aga­mem­non espou­sa Helene fille de Iupi­ter & de Lede: le rauis­se­ment de laquelle en l’absence de son mari, fait par Paris fils de Priam, fut cause de l’entiere ruine des Troiens.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 163r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_332]
(texte original).

[Mene­laide. Helene.]

[Voir aussi Pyrrhe et Iliade, Troie.]