Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« bête »»»

« bêtes » ou « bête » dans :
Ronsard
1555
~ Autant qu’un rivage a…
Fontaine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 3]
La Jessée
1583
~ Ni le refus…
Lasphrise
1597
~ Plutôt on comptera…
~ La beauté se fait voir…
Vauquelin
1605
~ Ni les beaux lis plantés…
Maldeghem
1606
~ Tout animal… (Canz. 22)
d’Aubigné
1616
~ La flûte qui joua…

~#~














 

Bête. Grosse, lourde, puissante, brutale, vaga­bonde, mauvaise, terrible, cruelle, grande, sauvage, dange­reuse, muette, afri­caine, épou­van­table, farouche, cornue, monstru­euse, étrange, caver­neuse, horrible, fores­tière. Les dimi­nutifs Bête­lette et Bestiole.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 35v° [Gallica, N0050715_PDF_77]
(texte modernisé).

[Abêti. Amoureux ou amant.]

[Bête de Lerne. Hydre.]

[Maison des bêtes. Caverne.]

[Mi-bêtes. Satyres.]

[Roi des bêtes. Lion.]

[Voir aussi fère.]























Beste. Grosse, lourde, puissante, brutale, vaga­bonde, mauuaise, terrible, cruelle, grande, sauuage, dange­reuse, muette, affri­caine, espou­uan­table, farouche, cornuë, monstru­euse, estrange, cauer­neus, horrible, fores­tiere. Les dimin. Beste­lette & Bestiole.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 35v° [Gallica, N0050715_PDF_77]
(texte original).

[Abesti. Amoureus ou aimant.]

[Beste de lerne. Hydre.]

[Maison des bestes. Cauerne.]

[Mi-bestes. Satyres.]

[Roi des bestes. Lion.]

[Voir aussi fere.]