««« bé­tail »»»

« bétail » dans :
Joseph Du Chesne
1584
~ Fais plutôt par la bonté tienne…
Pontay­me­ri
1594
~ Qui a vu quelque­fois…

~#~
















¶ « le bétail porte-laine » (Du Chesne) ou « le bétail laineux » (Pontay­me­ry) : les moutons
 

Bétail. Porte-laine, utile, nourri­cier ou nour­ris­sant, cornu, monta­gneux, lascif, riche ou enri­chis­sant, gras, peu­reux, lai­né, fécond, pâtu­reux ou pâ­tu­rant.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 35v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77]
(texte modernisé).

[Bétail. Pât, pâtis, pâtu­rage ou pâture.]

[Riche en bétail. Angle­terre.]

[Voir aussi Palès, troupe ou trou­peau.]






















«««  #  »»»

Bestiail. Porte-laine, vtile, nourri­cier ou nour­ris­sant, cornu, monta­gneus, lascif, riche ou enri­chis­sant, gras, paoureus, lai­né, fecond, pastu­reus ou pas­tu­rant.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 35v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77]
(texte original).

[Bestiail. Past, pastis, pas­tu­rage ou pas­ture.]

[Riche en bestiail. Angle­terre.]

[Voir aussi Pales, troupe ou trou­peau.]