François PERRIN (1533 ?-1606)
Dessus le dos…
Paris, Guillaume Chaudière, 1574.

DEssus le dos d’une grosse rivière
À petit bruit s’en vont les flots menus
Et ne font mal quand ils sont retenus
Dedans les bords de leur claire carrière.

Mais si un coup ils forcent la barrière
Et vont rouler par les plains inconnus
Jamais tant doux ne se sont contenus
Que débordés leur rage sera fière.

Ainsi raison tenant assujettis
Dans son rempart les humains appétits
Ce ne sera qu’une divine Idée

Mais si la porte un coup se vient ouvrir
Plus écumeux l’on les verra courir
Qu’au plain des champs la bête débridée.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

DEssus le dos d’une grosse rivière
À petit bruit s’en vont les flots menus
Et ne font mal quand ils sont retenus
Dedans les bords de leur claire carrière.

Mais si un coup ils forcent la barrière
Et vont rouler par les plains inconnus
Jamais tant doux ne se sont contenus
Que débordés leur rage sera fière.

Ainsi raison tenant assujettis
Dans son rempart les humains appétits
Ce ne sera qu’une divine Idée

Mais si la porte un coup se vient ouvrir
Plus écumeux l’on les verra courir
Qu’au plain des champs la bête débridée.

 

En ligne le 21/02/21.
Dernière révision le 24/02/21.