Étienne JODELLE (1532-1573)
Ton Neptun mon Binet
Paris, Federic Morel, 1575.

Ton Neptun mon Binet, ton Pan, & ta Dictynne
Sous le marbre des eaus, dans les prez, dans les bois,
De Trident, de houlette, & d’espieu, sous ses lois,
Ne tient tant de poissons, d’aigneaux, de sauuagine.

Que ta conque, musette, & que ta trompe orine,
Aux riues, aux vallons, & aux taillis plus cois,
Fait ouir, fait parler, fait courber, sous ta vois,
De flots, de rocs, de raims à la verte courtine.

Le Daufin azuré à l’Ourque au pesant cors,
Le loup à la brebis s’accorde à tes accors,
Le chien, le dain craintif, à toy bornent leur queste.

Donc bergers, & chasseurs, pescheurs, venez lier
De beau myrthe marin, de saule, & de laurier,
Le chef, ligne, houlette, & le dard d’vn tel Poëte.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Ton Neptun mon Binet, ton Pan, & ta Dictynne
Sous le marbre des eaus, dans les prez, dans les bois,
De Trident, de houlette, & d’espieu, sous ses lois,
Ne tient tant de poissons, d’aigneaux, de sauuagine.

Que ta conque, musette, & que ta trompe orine,
Aux riues, aux vallons, & aux taillis plus cois,
Fait ouir, fait parler, fait courber, sous ta vois,
De flots, de rocs, de raims à la verte courtine.

Le Daufin azuré à l’Ourque au pesant cors,
Le loup à la brebis s’accorde à tes accors,
Le chien, le dain craintif, à toy bornent leur queste.

Donc bergers, & chasseurs, pescheurs, venez lier
De beau myrthe marin, de saule, & de laurier,
Le chef, ligne, houlette, & le dard d’vn tel Poëte.

 

En ligne le 21/05/16.
Dernière révision le 24/03/19.